Athlétime - AIU : le Maroc présente un très haut risque de dopage

Athlétime - AIU : le Maroc présente un très haut risque de dopage

Le Maroc a été ajouté ce jeudi à la liste des pays présentant le plus haut risque de dopage par l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU).

Décidément l'athlétisme marocain a du mal à se remettre sur pied. Après l'affaire Clémence Calvin, et celle d'El Mahjoub Dazza, c'est l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU) qui pointe le royaume du doigt. Cette dernière vient de publier ce jeudi une liste classant les pays selon le risque de dopage. Et le Maroc est dans la catégorie présentant le plus haut risque. "Malgré des efforts significatifs de la fédération marocaine pour mettre en place un programme national antidopage, plusieurs problèmes au niveau national n'ont pas été traités. La menace du dopage au Maroc reste importante et l'AIU estime que le pays doit en faire plus face à cette menace, avec l'aide des autorités marocaines", avance l'AIU dans un communiqué.

Catégorie oblige, le Maroc doit adopter des mesures très strictes, notamment concernant les athlètes sélectionnés pour les JO 2020. Chacun d'eux doit avoir subi au moins trois tests antidopage inopinés hors compétition dans les dix mois qui précèdent les Jeux.

À noter que les pays sont classés selon trois catégories A (le plus haut risque de dopage), B et C (le risque le plus faible). Dans la catégorie A, on retrouve, aux côtés du Maroc, le Nigéria, le Bahrein, le Belarus, l'Ethiopie, le Kenya et l'Ukraine.

PUBLICITÉ

 

Légende image principale: lematin.ma/

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :