Can 2021: Burundi-Maroc: Le réveil ou la crise?

Can 2021: Burundi-Maroc: Le réveil ou la crise?

Après un match nul extrêmement décevant à domicile face à de modestes mauritaniens, les Lions de l'Atlas s'apprêtent à jouer un match déjà capital au Burundi. Un déplacement difficile, surtout en l’état actuel de la sélection nationale.

Un climat de crise frappe déjà l'équipe nationale du Maroc, après son lamentable résultat contre les vaillants mauritaniens, comme le démontre des signes assez probants.

Tous les symptômes de la crise naissante

Tout d'abord, les quelques internationaux ayant bien voulu répondre aux questions des journalistes juste après la rencontre ont paru bien déçus et fatalistes, voire sur la défensive. Comme l’expérimenté Fayçal Fajr, qui a eu l'intelligence et le sens du devoir de défendre l'équipe, sans imputer à qui que ce soit la faute.

PUBLICITÉ

De son côté, Vahid Halilhodzic a fait part de son immense déception, ce sentiment allant même jusqu'au choc, tout en semblant être en empathie avec ses protégés, affirmant que ces derniers "voulaient vraiment gagner" le match. Il a aussi eu le mérite de pointer le problème le plus apparent de son équipe, à savoir la qualité inexistante de la finition.

Quant à Fouzi Lekjaà, d'après une rumeur bien fondée, il estimerait que toute la responsabilité incombe au staff technique, suite à une réunion de crise avec cette dernière. Et ferait de la confrontation face au Burundi, un véritable ultimatum, se sentant déjà prêt à changer un ou plusieurs éléments de l'encadrement.

Un adversaire prêt à profiter de la situation

La sélection nationale burundaise possède le même profil que son homologue mauritanienne. Jamais qualifiées en Coupe du monde, ces deux nations étaient présentes pour la première fois à la dernière compétition africaine. Cependant, les Hirondelles semblent bien plus prenables défensivement que les Mourabitounes.

Mais sait-on jamais, si le 11 national continue son gâchis offensif et sa plongée dans le doute, Il lui sera encore plus difficile de marquer, et pourrait recevoir une affreuse surprise en contre-attaque, comme ce fut le cas l’été dernier contre le Bénin, particulièrement miraculé à ce moment bien précis.

À l'inverse, si les coéquipiers de Ziyech réussissaient à ouvrir le score assez tôt dans la rencontre, toute la frustration du dernier match se transformerait en un véritable moteur permettant d'empiler les buts. D'ici là, l'inquiétude et l'interrogation prédominent.

PUBLICITÉ

Légende image principale: Coach Vahid, déjà inquiété?

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :