Coupe Mohammed VI: WAC-RCA: Des buts et des insultes

Coupe Mohammed VI: WAC-RCA: Des buts et des insultes

Au terme d'un match riche en spectacle mais aussi en obscénités, le WAC et le Raja se sont quittés sur un festival offensif, de chaque côté, 4-4. Grâce à un plus grand nombre de buts marqués à l'extérieur, les verts se qualifient pour les quarts de finale de la Coupe arabe.

Quel que soit la compétition, le derby casablancais promet toujours le meilleur comme le pire. Sur et en dehors du terrain. Cette fois-ci encore, cela n'a pas loupé. Et malgré toutes les préventions et les précautions possibles, cela a dégénéré. Une fois n'est pas coutume, décidément.

Sur le terrain pourtant, en dehors de certains gestes déplacés, les deux équipes ont proposé un football séduisant, plein de jeu et de détermination.

Le Wydad a ouvert le score à la 12ème minute par l'intermédiaire de Mohamed Nahiri sur penalty. Le latéral droit se permettant le luxe de transformer la sentence à l'aide d'une Panenka.

PUBLICITÉ

Et il fallut attendre la 50ème  minute de ce choc pour voir le premier retour du Raja, également sur penalty. Mohsine Moutouali, après sa transformation, se targuant d'un bras d'honneur adressé au public adverse. Un geste inadmissible mais non anodin. Et encore moins isolé.

Suite à cette égalisation, le WAC reprit les choses en main, inscrivant 2 buts en 2 minutes.

Ainsi à la 55ème minute, Ayman El Hassouni croisait et piquait sa tête, après un corner bien botté. Avant qu'Ayoub El Kaabi, consécutivement à une belle et rapide action collective, ne réussisse un grand pont sur le dernier défenseur et ouvre son pied gauche afin que le ballon se loge entre le poteau et la main inutile du gardien.

La quatrième réalisation des rouges allait intervenir à la 71ème minute par le biais de Badie Aouk, ce dernier profitant d’une défense mal placée et d'un contrôle parfaitement orienté pour ajuster Anas Zniti.

Mais le Raja allait encore revenir grâce à son meneur de jeu, Mohsine Moutouali, que l'on devrait d'ailleurs surnommer "Penaltouali", son efficacité sur coup de pied arrêté étant bien plus probante que son importance dans le jeu. Après une réduction du score signée Anas Jabroun (73ème), le médian s'offrit à son tour une panenka (88ème) avant de distiller sur coup franc excentré un centre parfait pour la tête rageuse et imparable de Ben Malango (94ème), le cuir brossé par le crane de l’international congolais finissant sa course dans la lucarne après avoir touché l'intérieur du montant droit des cages gardées par Ahmed Réda Tagnaouti.

Le Raja se qualifie, malgré les deux matchs nuls, pour les quarts de finale de cette coupe Mohammed VI, provoquant la joie des Verts et la colère des rouges. La rencontre s'achevait donc comme elle avait débuté : Sur fond de tension mais avec beaucoup trop d'insultes. Encore une fois sur et en dehors du terrain.

PUBLICITÉ

 

Légende image principale: Le derby casablancais, une rencontre toujours aussi engagée.

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :