Hivernale en Himalaya : les ascensions remises en cause par les conditions climatiques

Hivernale en Himalaya : les ascensions remises en cause par les conditions climatiques

Le 17 février 1980 avait lieu la première ascension hivernale de l'Everest. 40 ans après, la communauté des himalayistes connaît une nouvelle impulsion. Les yeux des explorateurs sont désormais tournés vers le K2, dernier sommet à plus de 8000 mètres jamais atteint à cette période de l'année.

Pourtant, les tentatives sont nombreuses. Mais depuis maintenant quelques hivers, les conditions climatiques sont de plus en plus difficiles. Ces derniers jours, des expéditions en ont fait les frais. Pas plus tard qu'hier, c'est le légendaire Denis Urubko qui a été emporté sur une centaine de mètres par une avalanche. En route pour le Board Peak, l'alpiniste est revenu au camp de base. Ses derniers messages laissaient présager une perte de motivation. De son côté, Alex Txikon tentait de gravir l'Everest malgré le vent et le froid. Cependant, certains de ses équipiers ont dû abandonné. C'est le cas de Oscar Cardo ou de Jonathan Garcia début février. Ainsi, après une chute dans une crevasse, ce dernier s'est fracturé plusieurs côtes. En ce qui concerne le K2, l'himalayiste Mingma Sherpa ne s'attendait pas à des vents et des températures aussi extrêmes. Il est pourtant plus qu'expérimenté. Il s'agit en effet du premier Népalais à avoir escaladé les 14 plus hauts sommets du monde. Une expédition menée par l'islandais John Snorri a d'ailleurs été contrainte de faire demi-tour il y a une dizaine de jours.

Cette année encore, la nature aura dicté les plans des alpinistes pour la saison hivernale. Denis Urubko souhaitait par exemple dompter le Board Peak et le K2. Des objectifs qui semblent inatteignables dans de telles conditions. 

Légende image principale: Les sommets à plus de 8000 mètres restent pour l'instant inaccessible (Source : www.montagnes-magazine.com)

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :