Le sélectionneur algérien réagit à son tour à l'affaire Benzema

Le sélectionneur algérien réagit à son tour à l'affaire Benzema

Le feuilleton Benzema connaît un nouvel épisode

Plus appelé en équipe de France depuis le 10 décembre 2015 en raison de l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, Karim Benzema parvient tout de même à réapparaître dans les conférences de presse des Bleus, sous forme de question récurrente, posée à l'entraîneur Didier Deschamps ou à son président, Noël le Graët.

Ce dernier avait d'ailleurs, pour la seconde fois, martelé l'impossibilité de revoir le numéro 9 du Real Madrid sous les couleurs de la sélection nationale française. Si la première fois, l'ex-attaquant de Lyon lui avait demandé de le laisser tranquille par le biais de Twitter, la seconde aura été plus offensive mais non moins arrogante.

Le protégé de Zinedine Zidane à charrié le patron de Guingamp, en lui proposant de le laisser jouer avec un autre pays pour lequel il est éligible. Ce qui est interdit par la FIFA depuis des décennies.

PUBLICITÉ

Cette autre nation n'est autre que l'Algérie. Et son sélectionneur, Djamel Belmadi, a répondu à la boutade du natif de Lyon, avec beaucoup de sérieux, s'estimant très content, d'avoir à sa disposition au même poste : Bounedjah, Slimani, Delort et Soudani. Comme si ces derniers avaient, chacun, remporté 4 Ligue des Champions, le palmarès européen actuel de Benzema.

Légende image principale: Le sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, en conférence de presse.

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :