Portrait : Abderrahman Belmahjoub, le Prince du Parc

Portrait : Abderrahman Belmahjoub, le Prince du Parc

Véritable légende du football marocain au même titre que Larbi Ben Barek ou Hassan Akesbi, Abderrahman Belmahjoub a marqué la période située entre la fin des années 1940 et celle des années 1960, lorqu’il jouait au poste de milieu de terrain. Et demeure un bel exemple de réussite sociale.

Né le 25 avril 1929 à Casablanca, Abderrahman Belmahjoub se passionne comme beaucoup de jeunes de la vieille médina pour le football.

Formé ensuite à l'US Marocaine, ou son élégance naturelle et sa vision panoramique du jeu font rapidement merveille, il n'a que 16 ans lorsqu’il remporte la Coupe d'Afrique du Nord avec ce club.

En 1951, il rejoint le Racing Club Paris où il continue d'impressionner. Et restera pendant 2 saisons le pensionnaire  de l’équipe de la capitale, avec laquelle on lui attribuera le surnom de Prince du Parc.

PUBLICITÉ

Avant de rallier l'OGC Nice, formation lui permettant de remporter son premier trophée à l’étranger,  une coupe de France obtenue en 1954.

 Après un retour au RC Paris qui durera 6 ans, Abderrahman Belmahjoub  s’engage avec le SO Montpellier. Où il ne décrochera qu’un seul titre, le championnat de France de deuxième division.

Il reviendra par la suite dans sa ville de naissance, en 1964, pour terminer sa carrière au Wydad de Casablanca, en 1968, après avoir été sacré champion du Maroc en 1966.

Comme plusieurs footballeurs de son époque, Abderrahman Belmahjoub a porté les couleurs de deux pays.

L’équipe de France avec laquelle, il compte sept sélections entre 1953 à 1955, et dispute la Coupe du monde 1954. Et les Lions de l’Atlas, entre 1960 et 1963. D’ailleurs, beaucoup se souviennent de sa participation à la fameuse double confrontation face à l’Espagne en 1961, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 1962, au Chili.

Abderrahman Belmahjoub   aura aussi été le sélectionneur national de l’équipe du Maroc, entre 1964 à 1967, puis entre 1972 et 1973.

PUBLICITÉ

Il décède à Casablanca, le 31 août 2011, à l’âge de 82 ans, des suites d’une longue maladie. Et restera gravé dans l’imaginaire collectif par son talent, mais aussi par ses qualités humaines.

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :