CAN 2021: Burundi-Maroc : Victoire logique mais trompeuse du 11 national

CAN 2021: Burundi-Maroc : Victoire logique mais trompeuse du 11 national

En s’imposant face à de faibles Burundais, les Lions de l’Atlas respirent mais doivent relativiser leur large victoire (3-0). La confiance retrouvée ne doit pas empêcher de progresser. Au risque de futures et cruelles déconvenues.

Pour cette rencontre contre la sélection nationale burundaise, Vahid Halilhodzic a enfin pris des décisions judicieuses. Ou presque.

Ainsi, le solidaire et expérimenté Fayçal Fajr a remplacé, poste pour poste, l'enfant terrible du football marocain, Adel Taarabt. Noussair Mazraoui a été positionné au milieu de terrain, laissant le flanc droit de la défense à Achraf Hakimi et provoquant le retour de l'arrière gauche Hamza Mendyl. En charnière centrale, Zouhair Feddal succède à Yunis Abdelhamid, au profil similaire, mais plus jeune et plus léger. La titularisation de Rachid Alioui au détriment de Nordin Amrabat avait pour but de redonner une certaine efficacité au onze national, tout en laissant la possibilité à Youssef En-Nesyri de se déplacer ponctuellement à gauche, mais en apportant également tout son poids dans la surface de réparation. Voire aux 6 mètres de la cage adverse.

Pendant 90 minutes, les Lions de l'Atlas ont apporté une intensité de tous les instants. Mais leur perfectible technique collective manque encore d'automatisme et n'a pas encore pu s'exprimer en raison de la qualité de la pelouse trempée. Mais aussi, à cause de la grossière agressivité des Hirondelles. Presque aussi ridicule que leurs simulations, dignes d'être couronnées par un Gérard du cinéma, cérémonie parodique des Césars.

PUBLICITÉ

Il ne faut donc pas se voiler la face sur le niveau actuel de notre sélection nationale. Et remercier un arbitrage parfaitement correct qui a su sanctionner comme il le méritait, le jeu burundais. Tout en se rappelant également, que l'ouverture du score par Mazraoui l'a été suite à un coup franc d'Alioui et une faute de main du gardien adverse. Le second but, inscrit par En-Nesyri résulte d'un cafouillage heureux, tandis que la troisième, marqué par Hakimi, conclut une rapide contre-attaque.

La route est donc encore longue et semée d'embûches vers le sacre continental. Mais la confiance retrouvée peut servir de moteur à cette ambition. À condition de ne pas tomber dans une certaine suffisance et de repousser les limites individuelles et du collectif. Pour ceci, nous pouvons faire confiance au coach Vahid. Mais attendons un adversaire plus huppé pour juger de toutes ses capacités.

Légende image principale: Nos lions ont enfin répondu présents.

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :