Édito de la semaine : Marre du feuilleton Messi-Griezmann !

Édito de la semaine : Marre du feuilleton Messi-Griezmann !

Depuis des semaines voire des mois, la bouderie entre Messi et Griezmann ne cesse de faire couler de l'encre et de la salive. Il serait peut-être temps d’analyser, calmement et intelligemment, la situation. Au lieu de mettre constamment de l'huile sur le feu.

Dans le football européen, il y a des polémiques dont on aimerait pouvoir se passer.  Parmi elles, on retrouve fortement depuis quelques semaines la supposée tension entre Lionel Messi et Antoine Griezmann. Un feuilleton digne des plus grands soaps opéras égyptiens, mexicains ou portugais, de par son intérêt comme par le buzz qu'il suscite.

La brouille entre le meneur argentin et le numéro 7 des Bleus, aurait commencé avant même l'arrivée de ce dernier dans l'effectif du FC Barcelone, des bruits affirmant que la Pulga aurait demandé à ses dirigeants de recruter Neymar plutôt que Grizou.

L'origine de cette guerre froide viendrait de la fameuse vidéo virale dans laquelle l'attaquant tricolore confirmait qu'il restait à l'Atletico de Madrid, ce qui aurait fortement vexé voire humilié le vestiaire blaugrana et en premier lieu, son capitaine.  Mais pourrait provenir de la véritable raison de la présence du faux avant-centre, né à Mâcon, dans l'équipe du Barça : Remplacer le stratège albiceleste lorsque celui-ci prendra sa retraite. Ce qui reste plus logique que de les aligner ensemble tant leur profils sont similaires.

PUBLICITÉ

Depuis quelques semaines, on compte le nombre de passes entre ces deux coéquipiers, on scrute leur attitude l'un vis-à-vis de l'autre, mais on ne se gêne pas pour tout mettre sur le dos du natif de Rosario. Et ce, même si Messi a donné plus de ballons à Griezmann qu'inversement. Les déclarations du quintuple Ballon d'Or, dans lesquelles il affirme clairement que l'arrivée du champion du monde 2018 n'est pas un inconvénient, ne produisent pas plus d'effets.

Au lieu de monter et développer une querelle ne possédant ni sens ni avenir, les observateurs en général et français en particulier, devraient se poser la seule vraie question : Et si leur mésentente sur le terrain n'était que le résultat de leur positionnements respectifs, d'automatismes à fabriquer et d'une animation offensive à reconstruire?

Depuis le triste match nul du Barça à domicile contre le Slavia de Prague, on a plus rien lu ou entendu sur la relation Messi-Griezmann. Et la trêve internationale va prolonger ce répit d'au moins 15 jours, jusqu'à la prochaine contre-performance des Catalans.

En attendant, profitons de matchs aussi salivants que Maroc-Mauritanie, France- Moldavie ou encore Russie-Belgique.

Bonne semaine sportive à tous!

Légende image principale: Messi et griezmann, lors de la célébration d'un but du FC Barcelone.

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :