Les plus grosses erreurs d'arbitrage de l'histoire du football

Les plus grosses erreurs d'arbitrage de l'histoire du football

En plus de la tension, de l'enjeu, des joueurs, des compositions ou des tactiques, certaines rencontres basculent parfois dans l'irrationnel en raison d'une, ou plusieurs, erreurs d'arbitrage. Focus sur quelques-unes d'entre elles qui ont marqué l'histoire du ballon rond.

Chelsea vs Barcelone, 6 mai 2009

Après le 0-0 de l'aller, Chelsea commence bien sa demi-finale retour de LDC en ouvrant le score grâce à Essien. Mais, par la suite, le match échappe totalement à l'arbitre, M.Ovrebo. Les Londoniens pourront regretter de nombreuses situations litigieuses. Et forcément ce qui devait arriver arriva. Par l'intermédiaire d'Iniesta le Barça égalise dans le temps additionnel. Quelques secondes plus tard, l'homme en noir ne siffle pas une main de Samuel Eto'o dans sa surface, provoquant la fureur de Ballack et le célèbre "It's a f***** digrace !" de Drogba.

 

PUBLICITÉ

Australie vs Croatie, 22 juin 2006

Lors de la Coupe du monde 2006, dans le dernier match du groupe F, la Croatie est tenue en échec par l'Australie (2-2) qui décroche sa qualification. Cependant, de cette rencontre on ne retiendra ni le score ni ses conséquences. En effet, au cours des 90 minutes, se produit un événement aussi surprenant qu'inhabituel. Ainsi, le défenseur croate Josip Šimunić est expulsé après avoir reçu ... trois cartons jaunes.  

 

Argentine vs Angleterre, 22 juin 1986

Ce quart de Coupe du monde restera à jamais gravé dans les mémoires. Au-delà du sportif, il intervient quatre ans après le conflit ayant opposé les deux pays à propos des Malouines. D'abord fermé, le match bascule à la 51ème. Sur un ballon aérien, Maradona, au duel avec le gardien, semble court pour reprendre. Le joueur tend alors sa main et effleure la sphère. Suffisant pour en modifier la trajectoire, lober le portier et marquer un but historique. Les Britanniques ont beau protester, l'arbitre lui n'a rien vu. Cinq minutes plus tard, le numéro 10 enfoncera le clou au terme d'un slalom tout aussi légendaire. 

 

PUBLICITÉ

Corée du Sud vs Italie et Espagne, 2002

La Coupe du monde 2002 est souvent considérée comme l'une des moins bonnes éditions notamment en raison de l'arbitrage. Ainsi, l'un des deux pays hôtes, la Corée du Sud, aura bénéficié de nombreuses décisions favorables. En huitième, l'homme au sifflet, Byron Moreno ne sanctionne pas l'agressivité de la sélection asiatique, refuse deux buts aux Italiens et expulse sévèrement Totti. En quart, les Coréens seront à nouveau sauvés par les arbitres à deux reprises dont une fois en prolongation. Le but en or de Morientes est cependant annulé par l'assistant. Sur le centre, ce dernier estime que la balle est sortie en six mètres. 

 

Espérance de Tunis vs Wydad Casablanca, 31 mai 2019

À peine plus d'un an après, cette deuxième manche de la finale de LDC est déjà connue comme " Le scandale de Radès ". Alors que l'Espérance mène, le Wydad croit égaliser grâce à Walid El Karti. Pourtant valable, le but est refusé par les arbitres. En effet, l'assistant signale un hors-jeu ... avant d'évoquer une faute. La VAR aurait pu sauver cette situation confuse, mais le système est en panne. Pour protester contre cette injustice, les Marocains rentrent au vestiaire et refusent de terminer la rencontre. Après 1h30 d'attente, l'équipe Tunisienne est sacrée. Néanmoins, des recours ont été déposés et le Tribunal Arbitral du Sport doit rendre son verdict prochainement.


 

Légende image principale: Ballack enrage après la dernière décision de l'arbitre (Source : www.stadiumastro.com)

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :