Le syndrome de l'essuie-glace : le cauchemard des coureurs

Le syndrome de l'essuie-glace : le cauchemard des coureurs

Le syndrome de l'essuie-glace, handicap récurrent des adeptes de courses longues distances peut être bien traité si vous consultez rapidement votre ostéopathe !!

Le syndrome de l’essuie-glace ou encore appelé la tendinopathie du fascia lata, est une des pathologie la plus fréquente chez le sportif et plus particulièrement chez le coureur et est souvent très invalidante... Comment pouvons-nous alors faire face à cette pathologie ? Cauchemard absolu des ultra-trailers et des adeptes des courses longues distances...

Lors de la course à pied, le mouvement répétitif de flexion/ extension du genou peut souvent entrainer un frottement du tendon du muscle tenseur du fascia lata (face superficielle du muscle de la cuisse) contre la partie externe du condyle du fémur, provoquant ainsi une inflammation voir une irritation du tendon musculaire.

Cette pathologie se caractérise par une douleur localisée au niveau du compartiment externe du genou et qui apparaît après un certain temps de course nécessitant l’arrêt brutal du coureur toujours après le même nombre de kilomètres.

PUBLICITÉ

La tendinopathie du fascia lata est souvent causée par un déséquilibre de posture que l’ostéopathe décéléra lors de son observation et des tests qu’il aura effectué, par des chaussures non adaptées ou usées, ou par une pratique de la course sur une cote ou une descente.

La tendinopathie peut entrainer sur du long terme l’apparition de d’autres symptômes. Il faudra donc illico presto aller consulter votre ostéopathe.

Qu'est-ce qu'il faut faire alors ?? Allez voir votre ostéopathe !!

L’ostéopathie cible tous les éléments pouvant aider à relâcher toutes les tensions tissulaires et musculaires des zones environnantes (Cheville, bassin, rachis lombaire...) afin de libérer et diminuer les contraintes qui s’appliquent sur le genou lésé.

Le traitement osthéopathique vise donc à restaurer une bonne harmonie de l’ensemble du corps et à rétablir une bonne mobilité articulaire afin de rééquilibrer la posture et les appuis du coureur. Ce traitement permet également de relancer les fluides liquidiens (circulation sanguine, liquide synovial) pouvant diminuer l’inflammation.

A compléter par des séances d'étirements à effectuer obligatoirement avant et après la course ou des exercices de proprioception.  Un glaçage de la zone lésée pendant une vingtaine de minute est également à prévoir !

PUBLICITÉ

Donc courez, vibrez, mais n'oubliez pas de prendre soin de votre corps et surtout d'aller consulter votre ostéopathe !

Votre ostéopathe,

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :