Sport et jeûne : l'abstinence peut-elle porter ses fruits ?

Sport et jeûne : l'abstinence peut-elle porter ses fruits ?

Avec la tendance montante du jeûne intermittent, on se demande bien s'il est judicieux d'allier sport et jeûne.

Que ces soit pour des visées religieuses, spirituelles ou simplement pour une bonne hygiène de vie, le jeûne est de plus en plus plébiscité. Et cela en grande partie pour ces bienfaits sur le corps. En effet, jeûner permet non seulement de purifier l'organisme, de se débarrasser des toxines accumulées dans le foie, de soulager des allergies et des maladies chroniques et cardio-vasculaires, mais aide également le système digestif à se reposer. Jusque-là tout est bon. Mais a-t-on les mêmes effets en alliant jeûne et sport ?

Le jeûne et le sport

Faire du sport à jeun permet en premier lieu de favoriser l'utilisation du gras. L'organisme n'ayant pas reçu d'énergie par l'alimentation, va aller puiser dans les graisses stockées pour avoir assez de force durant la pratique sportive. Toutefois, cela ne veut pas dire que vous allez brûler plus de calories mais c'est juste un fonctionnement différent du corps qui permettra d'optimiser ses performances. Cela peut être utile pour les coureurs puisque le corps va s'habituer à utiliser plus facilement cette voie pour faire durer la réserve glucidique plus longtemps. Le sport à jeun permet également d'éviter les problèmes digestifs puisque, n'ayant rien mangé, vous n'aurez pas de ballonnements.

PUBLICITÉ

Cependant, bien qu'elle ait des bienfaits, l'activité physique à jeun peut avoir des conséquences sur les sportifs. Si vous n'êtes pas habitué aux efforts physiques intenses ou qui demandent beaucoup d'énergie, vous risquez l'hypoglycémie qui peut même mener à la perte de connaissance. Sans oublier que, sans eau, une déshydratation est fort probable. Ce qui peut augmenter les risques de blessures.

La bonne combinaison

Pour profiter des bienfaits du sport à jeun, certaines consignes doivent être respectées. À moins que vous ne soyez un sportif de longue date, il faut commencer tout doucement avec un rythme pas très soutenu et des séances assez courtes. Vous pouvez par la suite augmenter progressivement l'intensité des activités. Optez également pour des sports pas très intenses comme la natation, le jogging, le Pilates ou encore le yoga. Avant de commencer votre jeun, essayez de prendre un repas complet qui vous fournira tous les apports énergétiques dont vous avez besoin, ou du moins vous permettra de tenir le lendemain durant votre activité.

L'essentiel est d'être en symbiose avec les besoins de son corps et de ne pas trop forcer pour donner à votre organisme le temps de s'habituer à cette nouvelle routine alimentaire. Toutefois, si vous êtes diabétique, l'activité physique à jeun vous est totalement déconseillée.

Légende image principale: sport-equipements.fr

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :