Sport et menstruations : tout ce que vous devez savoir

Sport et menstruations : tout ce que vous devez savoir

Qui a dit qu'avoir ses règles nous interdisait de faire du sport ?

Oui, on vous l'accorde les douleurs, les ballonnements et les migraines ne sont pas très agréables pendant la période des règles. Tout ce que l'on veut c'est rester bien au chaud dans son lit, mais figurez-vous que faire du sport peut aussi vous aider à aller mieux. Alors à moins que vous n'ayez de graves désagréments, enfilez votre jogging et en route pour une bonne séance de sport.

Plusieurs recherches scientifiques ont prouvé les bienfaits que pouvait procurer le sport pendant cette période pas très convoitée. Contrairement aux idées reçues, le sport ne cause pas de douleurs menstruelles, mais les atténue. Les prostaglandines, substances sécrétées lors des règles, provoquent des contractions de l’utérus, des muscles de la zone pelvienne, du dos et des intestins. Ils augmentent également la sensibilité des nerfs. En pratiquant une activité sportive, le flux sanguin dans la région du bas-ventre va augmenter permettant de mieux oxygéner les muscles et atténuer ces contractions. Le sport stimule également la production d'hormones telles que l'endorphine, la sérotonine et la dopamine qui diminuent les douleurs et le stress. Des études ont démontré qu'au-delà de 30 minutes d’activité, le corps sécrète de la bêta-endorphine qui stimule les notions de bien-être dans le cerveau ce qui influence sur le ressenti de la douleur. L’activité physique peut également atténuer les ballonnements ressentis pendant les règles. La transpiration pendant ou après l'effort physique élimine une quantité d’eau contenue dans le corps et on se sent moins ballonnée.

À préciser également qu'en faisant du sport l'abondance de vos menstruations ne va pas augmenter. La quantité totale de sang que votre endomètre a l’habitude de perdre chaque mois sera la même avec ou sans sport.

PUBLICITÉ

Quels sports privilégier ?

Pas de sport à privilégier en particulier. L'important est de se dépenser en se faisant plaisir. Certains spécialistes conseillent cependant des activités comme le cardio, le stretching, la marche, la natation (avec une bonne protection bien évidemment) ou encore le yoga.

Comment se protéger ?

Encore une fois, la protection dépend des préférences de chacun. L'essentiel est d'adopter une bonne hygiène et de choisir une protection efficace pour éviter tout risque de fuites. En revanche, beaucoup de sportives conseillent d'opter pour la coupe menstruelle surtout pour des activités comme la natation.

Bénéfique, mais avec des précautions

Bien que le sport en période de règles soit très bénéfique dans la plupart des cas, il faut cependant prendre certaines précautions. Si vous souffrez d'anémie, l'activité sportive doit être limitée. D'un autre côté, le sport, à forte intensité, peut affecter le cycle menstruel. Le taux d’œstrogènes dans l’organisme est très fortement lié au taux de masse graisseuse. Si celle-ci diminue de manière très significative grâce au sport, le taux d’œstrogènes peut devenir particulièrement bas. Ce qui peut  provoquer des règles irrégulières, voire plus de règles du tout. Mais rassurez-vous, ce problème ne se présente qu'en cas d'activité sportive très intense.

PUBLICITÉ

Légende image principale: Source : doctissimo.fr

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :