Véganisme : peut-on être sportif en vivant de quinoa et de courgettes ?

Véganisme : peut-on être sportif en vivant de quinoa et de courgettes ?

Beaucoup de personnes associent véganisme à manque de performances sportives. Pourtant, cela n'est pas vrai.

Être végan consiste à bannir tout produit d'origine animalière de son mode de vie, y compris de son alimentation. Ce qui veut dire pas de protéines animales. Or, le corps humain a besoin de ces  protéines pour fonctionner. Ces dernières sont consommées en grande quantité en particulier par les sportifs pour équilibrer et répondre à leurs besoins quotidiens. Ce qui peut parfois laisser penser qu'une alimentation végane pour impacter les performances du sportif. Rassurez-vous, ce n'est pas le cas. Vous pouvez préserver votre régime alimentaire tout en faisant votre sport. La seule condition est de pallier le manque de protéines pour éviter les carences. En tant que sportif, vos besoins en protéines et en acides aminés sont supérieurs à une personne sans activité physique puisqu’ils assurent la réparation optimale des fibres musculaires abîmées par la pratique sportive. Un sportif ayant opté pour le régime végan doit donc porter une attention particulière à son alimentation.

Pour combler le manque de protéines animales, indispensables pour une bonne récupération musculaire, le sportif doit baser son alimentation sur des produits riches en protéines végétales. Les céréales, légumineuses et oléagineux, les légumes comme les pois, les haricots, les noix et les graines sont à privilégier. L’idéal est d’associer un aliment d’origine végétale avec une céréale ou un légumineux. N'hésitez pas à diversifier les protéines pour atteindre votre quota journalier d'apports.

Pour le calcium, il ne faut pas lésiner sur les produits comme le brocoli, les choux, le soja, le tofu, les fruits secs et les pois chiches. Quant au fer, vous pouvez vous aider d'Haricots secs et lentilles, de flocons d’avoine, de légumes à feuilles vertes, de chocolat noir ou encore d'abricots secs. Toutefois, le fer végétal est moins bien absorbé que le celui d'origine animale.  

PUBLICITÉ

Les produits d'origine végétale n'étant pas toujours suffisants en apports, il est conseillé de prendre des compléments alimentaires pour pallier le manque. Nous parlons surtout de vitamine B12, provenant de sources animales telles que le poisson, les œufs ou les produits laitiers, qui est importante pour le système sanguin. Un faible apport peut être à l'origine d’une anémie et d’une dégradation du système nerveux. La vitamine D, également importante pour le système osseux, peut également être prise sous forme de compléments tirés de champignons ou d’algue. Il faut aussi faire attention au manque de graisses, notamment d'Omega 3. Celui-ci peut être pallié par une source végétale (l’algue Schizochytrium sp.) ou un complément alimentaire adéquat. Optez aussi pour de la protéine de pois et de la protéine de riz en plus de la spiruline, la chlorella et la glutamine.

Pour conclure, être végane n'est pas du tout incompatible avec le sport. Il faut juste surveiller et diversifier au maximum son alimentation pour éviter les carences. Et puis, si ça peut vous encourager, Carl Lewis et les sœurs Williams sont eux aussi véganes. Et du moins que l'on sache, cela n'a impacté en rien leurs carrières.

Légende image principale: Source : flashfood.com

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :