Coronavirus : le sport marocain contaminé...

Coronavirus : le sport marocain contaminé...

Face à la pandémie du coronavirus, le monde sportif n'échappe pas à la contamination, y compris le sport marocain.

À l'heure où le covid-19 ne cesse de champignonner, le Maroc a pris des mesures restrictives pour faire face à la pandémie. Depuis début mars, le pays s'est engagé dans une politique avant-gardiste, intégrant tous les secteurs, pour contrer le virus et éviter une plus grande prolifération. Et le sport n'y a pas échappé. Samedi dernier, la Fédération Royale Marocaine de Football a annoncé la suspension de toutes les activités de football dans le pays jusqu'à nouvel ordre. Une décision qui inclut les matchs de la Ligue nationale de football professionnel, les matchs de la ligue amateur, des ligues de football féminin et des ligues régionales. Le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports avait également décidé d'arrêter tous ses cours et l'ensemble de ses activités culturelles, pédagogiques, sportives et éducatives dispensés par les établissements relevant du ministère ou sous sa tutelle. Les centres socio-sportifs, les salles de sport et les piscines couvertes ont également été fermés en plus de l'annulation de plusieurs manifestations, rencontres et événements sportifs.

Le constat est là : le sport marocain sera profondément impacté par la pandémie. Qui dit annulation d'événements dit forcément argent en moins. Il en va de soi que l'économie du sport marocain en prendra un coup, ce qui déteindra forcément sur l'économie du pays. Les déficits à combler seront énormes. Pour beaucoup de clubs de football par exemple, les recettes de la billetterie représentent une grande partie des revenus. Des matches annulés constitueront donc un gros trou dans les budgets. Sans parler du déficit causé par les droits télévisuels de retransmission des rencontres et des événements.

Si le Maroc n'a jusqu'à aujourd'hui pas estimé le coût final de cette situation au niveau sportif, d'autres pays y ont déjà pensé. La Ligue de football a annoncé que le manque à gagner pour les clubs pour le report d'une journée de Ligue 1 serait de 20 millions d'euros. En NBA, il serait de 400 millions d'euros pour une suspension de deux semaines. Des chiffres alarmant qui annonce des mois très difficiles pour tous les pays du monde. Cette situation constitue également un danger pour plusieurs métiers du sport qui se retrouvent en paralysie.

PUBLICITÉ

D'un autre côté, cela peut aussi déteindre sur le niveau sportif des athlètes marocains. Si certains sports peuvent être pratiqués chez soi, ne serait-ce que quelques mouvements de base, il n'en est pas de même pour toutes les disciplines. Et, quand bien même ce serait faisable, on est loin de l'entraînement dans un milieu professionnel. 

Toutefois, bien que le covid-19 s'annonce très problématique pour l'avenir du sport marocain, les mesures entreprises sont inévitables. Au contraire, les efforts de l'État marocain, visionnaire, sont louables, vu l'état actuel des choses dans d'autres pays. Un cas de force majeure de santé publique prime sur toute autre motivation économique. Certes le pays sera très affaibli après cette période et aura besoin de beaucoup de temps pour tout remettre en place, mais espérons au moins qu'on puisse s'en sortir avec le moins de dégâts possible. Et là encore, la responsabilité de l'individu joue un rôle très important. Il faut être consciencieux et citoyen et mesurer la gravité de la situation. On ne cessera de le répéter : ne sortez de chez vous qu'en cas d'extrême nécessité !

Légende image principale: latimes.com

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :