Le sport face à l'évolution pandémique, une situation de plus en plus critique

Le sport face à l'évolution pandémique, une situation de plus en plus critique

Avec l'augmentation des cas de Covid-19 dans le monde, la situation se complique pour le sport.

On pensait que c'était une histoire de quelques mois et que tout redeviendrait normal. On pensait qu'à la rentrée tout serait arrangé. Mais nous voilà en octobre et la situation est encore pire qu'avant. Et si certains secteurs arrivent à garder leur cap, d'autres sont au bout du rouleau. Pour le sport notamment, la situation est de plus en plus compliquée.

Que ce soit pour les salles de sport, pour les manifestations sportives ou pour les athlètes, l'étau se resserre. Depuis mars dernier, le sport est en statu quo. Des manifestations et événements de sport ont été annulés, plusieurs salles ont été fermées, des sportifs ont vu leur salaires baisser, voire annulés, toute l'industrie sportive ont pris un coup dur. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, le problème est général et touche le monde entier. Au Canada, suite à la situation inquiétante qu'a atteint le secteur, plusieurs organisateurs d’événements, mais aussi fournisseurs ont décidé de se regrouper pour former une alliance dont le but est d'inciter le gouvernement à venir en aide au secteur. Même chose au États-Unis où la situation pandémique pourrait mettre fin à plus du deux tiers des quelque 50 000 événements tenus en sol américain chaque année. Dans l'hexagone, la situation n'est pas meilleure. Les salles de sport bataillent toujours pour leur ouverture après l'annonce d'une nouvelle fermeture suite à l'évolution de la pandémie. La situation est tellement désastreuse que certains gérants ont décidé de ne pas respecter les directives du gouvernement.  

Au niveau national, c'est toujours aussi compliqué. Les salles de sport continuent leur bras de fer avec les autorités marocaines qui pour l'instant n'ont pas encore bronché. La situation financière est catastrophique et certains ont déjà mis la clé sous la porte. Du côté des événements sportifs, certaines compétitions ont d'ores et déjà repris, notamment en football. Plusieurs matchs de la Botola ont été organisés et d'autres sont programmés, à huis clos cependant. Un premier pas qui permettra de faire remarcher petit à petit la machine mais, avec l'absence de public, l'impact financier se ressentira certainement.

PUBLICITÉ

L'heure est donc grave pour le sport. Le secteur est fond du gouffre. Et tous les acteurs en sont conscients. Mais les ressources sont faibles et l'action est limitée. Les pouvoirs publics sont aujourd’hui les seuls à pouvoir venir en aide à ce secteur qui meurt à petit feu. 

Légende image principale: la-croix.com

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :