Le « swamp soccer » : un sport bien boueux

Le « swamp soccer » : un sport bien boueux

Si certains évitent de tacheter leurs maillots de football, d’autres préfèrent se jeter dans de la boue… Découvrons le « swamp soccer ».

Le « swamp soccer » ou « foot de boue » est une sorte de dérivée du football traditionnel qui se joue… dans la boue. Mais pourquoi se jetterait-on exprès dans un marécage ? C’est qu’il y a forcément une raison qui se cache derrière.

Ce sport loufoque est né grâce aux skieurs finlandais. Ces derniers, devant s’entraîner même durant l’été, optaient pour une piste en boue leur permettant de glisser aisément. Lors de ces entraînements, ils s’amusaient à jouer au Football pendant la pause, et c’est de là qu’est venue l’idée du « foot de boue ».

Si on associe boue, équipes mixtes et possibilité de faire tomber son adversaire, on obtient les règles du swamp soccer. En effet, bien qu’associé au foot, ces dernières sont toutefois un peu différentes : les équipes sont composées de 7 joueurs et le match est joué sur deux périodes de 12 minutes.

PUBLICITÉ

Le terrain de boue est d’une épaisseur d’environ 30 à 50 centimètres en fonction des endroits : plus vous vous approchez des buts, plus il vous est impossible de courir, voire de marcher. La solution restante : nager. Il faut alors pratiquer une sorte de crawl tout en serrant la balle entre ses cuisses ou chevilles.

C’est en 1998 que s’est tenue la première compétition de swamp soccer impliquant 13 équipes ; et depuis 2000, la bataille pour le titre de champion du monde a eu lieu en Finlande. Près de 200 équipes de différents pays participent aux compétitions. On distingue de nos jours entre 5 titres de champion du monde : mixte, femmes, loisir masculin, compétition masculine et Masters of Swamp (Konkari). Ce sport ne figure pas dans les Jeux Olympiques et aucune preuve existante ne prouve qu’il en fasse partie un jour.

Même si les règles de sport peuvent paraître un peu barbares, on y trouve tout de même un peu d’humanité : si un joueur inflige un coup douloureux à son adversaire, il doit embrasser la partie endolorie et continuer à jouer une minute avec un sac sur la tête.

À la fin d’un match de swamp soccer, la tradition veut que les joueurs se jettent dans de l’eau glacée. De cette manière, les Finlandais expriment : « après l’effort, le réconfort ». 

Légende image principale: Source : https://www.thenational.ae/sport/football/not-just-world-cup-russia-currently-also-home-to-swamp-football-tournament-1.740931

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :