Les Marocains ont-ils la culture du Yin et du Yang ?

Les Marocains ont-ils la culture du Yin et du Yang ?

Peu de personnes soupçonnent l'existence de yoga au Maroc. Pourtant, cette discipline est bel et bien présente, bien que pratiquée par une mince catégorie seulement.

Le yoga s'est installé au Maroc à partir de 1956. A l'époque Latifa Tabet crée le premier centre de yoga du pays. Mais ces dernières années, nous remarquons un plus grand engouement vis-à-vis de la pratique. Aujourd'hui, plusieurs centres spécialisés ont ouvert leurs portes, notamment dans les grandes villes comme Casablanca, Marrakech, Rabat et Tanger. Des salles de sport traditionnelles proposent également des séances de yoga dans leurs locaux. Sur Instagram, c'est aussi LA tendance. Un tapis de yoga, une tenue adaptée, une jolie posture et hop petit selfie. Si pour certains c'est un moyen de suivre la tendance et d'alimenter leur feed, d'autres en revanche essaient de promouvoir la culture yoga au Maroc, en proposant des programmes à suivre, des conseils pour débutants, des ateliers, etc. C'est le cas pour des comptes Instagram comme celui de Susan Slaoui ou encore Mimi Yogini.

Beaucoup de personnes sont aujourd'hui conscientes de l'importance du yoga et du bien-être que cela peut leur procurer. Il agit surtout au niveau d'un point très important : la réduction du stress. Et ce n'est pas pour nous déplaire. Avec le rythme actuel de la vie, une activité pour décompresser et oublier le train-train quotidien serait la bienvenue. Encore faut-il qu'on ait cette culture de yoga au Maroc. Parce que, disons-le, nous préférons largement décompresser devant la télé plutôt que de s'étirer dans tous les sens. Il est très peu probable de voir un Marocain lambda essayer de mettre ses pieds derrière sa tête pour déstresser. Déjà que la culture du sport ne s'est que récemment installée dans les mentalités marocaines, et encore ce n'est pas le cas pour tout le monde, qu'en dire pour le yoga. Beaucoup de personnes ne le conçoivent toujours pas comme pratique à part entière. Pourtant, mis à part le stress, les bienfaits du yoga sont très nombreux : assouplissement et renforcement musculaire, atténuation des problèmes de dos, souplesse, équilibre et j'en passe.

Son caractère un peu élitiste en a fait "un passe-temps" auxquels s'adonnent les bourgeois durant leur temps libre. Bourgeois est peut-être un grand mot mais on va se l'avouer quand même, le yoga n'est pas accessible à tout le monde. Avec des séances qui coûtent entre 200 à 400 dhs chacune, on préfère rester stressés. Ce n'est peut-être pas une pratique de bourgeois mais c'est une pratique destinée à des personnes qui peuvent se le permettre.

PUBLICITÉ

L'argument vous plaît hein ? Et bien attendez que je finisse. L'avantage avec le yoga c'est que ça peut se faire n'importe où. Alors si vous tenez vraiment contacter votre soi, vous pouvez faire vos séances chez vous sans dépenser un sou. L'excuse du budget n'est plus vraiment plausible là...

Si vous voulez mon avis, c'est plus un problème de société. Bien que le yoga soit pratiqué par une certaine catégorie de la population, beaucoup de Marocains n'ont toujours pas internalisé cette culture. Rares sont les personnes qui se tourneraient vers le yoga comme activité, "ce serait beaucoup trop ennuyant".

Le yoga pourrait un jour avoir sa place au Maroc pour peu qu'on se détache de ces idées reçues et qu'on donne plus d'intérêt à la pratique. En tout cas, pour l'instant les Marocains ne sont encore prêts à ouvrir leurs Chakras.

Légende image principale: sahara-holiday.com

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :