Mon premier saut en parachute : "Une fois la terre ferme, je ne comprenais toujours pas ce qu'il venait de m'arriver"

Mon premier saut en parachute : "Une fois la terre ferme, je ne comprenais toujours pas ce qu'il venait de m'arriver"

Souvent perçu comme une pratique "extrême", le saut en parachute est également accessible pour les particuliers, par exemple en tandem avec un moniteur. Et les émotions sont plus que garanties.

Pourtant, personnellement, je n'ai jamais été spécialement attiré par les activités dites à sensations fortes. À 10, 11 ans, je me souviens même d'un demi-tour au dernier moment devant une attraction de ce genre. Mais, allez savoir pourquoi, en grandissant, j'ai peu à peu développé cette idée de sauter un jour en parachute. Ce projet s'est réalisé en septembre 2016. À l'heure de partir pour l'aérodrome, je ressentais une véritable excitation. Néanmoins, l'angoisse pointait aussi le bout de son nez. Heureusement, le trajet jusqu'au lieu du vol n'était pas très long et ne laissait pas le temps de se poser des questions. 

Cependant, lors de mon enregistrement, je fus inscrit pour les sessions de fin de journée. Une attente interminable débuta. Je passais la majeure partie de cette phase à faire les 100 pas. Et durant cette préparation, l'anxiété était venue se mêler à mon enthousiasme. Après avoir reçu les consignes, le moment était arrivé. L'avion décola. Au fur et à mesure qu'il s'élevait et que la terre rapetissait, l'appréhension elle se faisait de plus en plus grande. Le moniteur lui me donnait les dernières instructions et commençait à prendre des photos. Pas la peine de vous décrire ma sérénité si ... fébrile. 

Mais déjà, nous avions atteint l'altitude adéquate. Au-delà de ce que je pouvais ressentir, le vide et le paysage m'aspiraient. Mon guide nous amena sur le bord de l'appareil. J'étais alors suspendu dans les airs à 3500 mètres du sol, à la merci d'une vue incroyable et en même temps si terrifiante. Et puis, ce fut l'impulsion. Au cours des premiers instants, la prise de vitesse me fit éprouver des sensations aussi inconnues qu'inoubliables. À cela, il fallait probablement ajouter la tension, l'excitation et l'adrénaline engrangées depuis des heures. Ces émotions avaient fusionné pour former un cocktail détonnant et se libéraient désormais.

PUBLICITÉ

Après ces secondes d'une folle intensité, le parachute s'est ouvert. Une véritable ballade pouvait alors débuter. L'occasion de profiter plus calmement du paysage. Le contraste avec la phase précédente était saisissant. Un sentiment de flottement m'avait envahi. Ce moment me permettait de faire le vide, de connaître une parfaite tranquillité. Cependant, le sol et avec lui la réalité se rapprochaient de plus en plus. Avant de m'en rendre compte, je dus me préparer pour l'atterrissage. La tête encore un peu (beaucoup) ailleurs, j'agrippai la mauvaise jambe en attrapant celle ... du moniteur. 

Une fois sur la terre ferme, je ne comprenais toujours pas ce qu'il venait de m'arriver. Pourtant, j'étais déjà sûr et certain d'une chose : de l'envie de retrouver un jour cette sensation unique.  
 

Légende image principale: Le saut en parachute, une expérience inoubliable (Source : www.air-parachutisme.com)

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :