Abdellah El Ghazal, le mentor d'Aourir

Abdellah El Ghazal, le mentor d'Aourir

C'est un ancien champion de surf Marocain qui n'hésite pas à inculquer sa passion à tous les jeunes de sa région. Abdellah El Ghazal est ce qu'on peut appeler un mentor. Les détails.

Tout jeune, il rêvait déjà de devenir champion. Mais, il ne savait pas que ce rêve allait se réaliser et qu'il deviendrait un jour le modèle de plusieurs jeunes de sa région. Abdellah El ghazal est un passionné de surf. Une passion qui lui a valu un palmarès très riche : neuf titres de champion du Maroc, dont le premier remonte à 1998, une dix-septième position aux championnats du monde de la discipline au Portugal en 1998 et une vingt-et-unième place en Afrique du Sud.

Malgré ses exploits, Abdellah El Ghazal n'en oublie pas pour autant ses origines. C'est dans ce sens qu'il créa le Club Royal de Surf Solidaire, une association à but non lucratif financée par des dons, quelques subventions et des cours qu'Abdellah El Ghazal donne à des particuliers. À part quelques membres qui peuvent s'acquitter des frais d'inscription, la plupart des jeunes suivent les cours gratuitement, avec comme seule contrepartie l'engagement et  le sérieux.

Issu d'un milieu modeste, El Ghazal connait très bien les difficultés que peuvent avoir les jeunes de milieux défavorisés, surtout dans une commune comme Aourir. C'est pourquoi il créa son propre club de surf, dont l'objectif est d'initier les jeunes et de leur apprendre à surfer mais surtout de les assister afin de leur éviter la délinquance et la marginalisation sociale. Des points qu'Abdellah El Ghazal associe en particulier à la scolarisation. N'ayant pas pu faire d'études, l'ancien champion veille de près à ce que ses protégés puissent poursuivre leurs cursus scolaires et y exceller. Les études étant pour lui primordiales pour la réussite dans le surf en particulier et dans la vie en général. El Ghazal Tient également à responsabiliser les jeunes de sa région à l'écologie grâce à un rituel quotidien durant lequel tout le groupe doit nettoyer les plages avant de commencer la séance de surf.

PUBLICITÉ

Aujourd'hui, Abdellah El Ghazal est considéré comme le père spirituel de beaucoup de jeunes à Aourir. Par ses modestes moyens, il a réussi à accompagner, à sa manière, plusieurs jeunes et à assurer leur insertion. Loin de lui le gain matériel, sa seule gratification est de voir ses jeunes gravir les échelons et réussir professionnellement et socialement. Un objectif qu'il s'est fixé il y a de ça plusieurs années et pour lequel il continue à se battre avec autant de ferveur que le premier jour.

Légende image principale: Royal Surf Club Solidaire (Skyrock)

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :