Alex Honnold, le Spiderman de Californie

Alex Honnold, le Spiderman de Californie

Il a 34 ans, il est déterminé et il n'a pas froid aux yeux. Sa passion : grimper les plus hautes parois en solo intégral. Portrait d'Alex Honnold, le Spiderman de Californie.

Alex Honnold est le moins que l'on puisse dire un adepte de sensations fortes. Et il a fait de sa passion toute sa vie. C'est aujourd'hui l'un des grimpeurs professionnels les plus connus d'Amérique. Né le 17 août 1985, son amour pour l'escalade débute à l'âge de 11 ans. À l'époque, il pratiquait essentiellement en intérieur. Une fois adulte, il abandonne ses études d'ingénieur pour se consacrer à l'escalade.

Il se fait très vite remarquer notamment par ses escalades en solo intégral, un type d'ascension qui ne fait appel à aucun système d'assurage. Le grimpeur est confronté à lui-même. Avec son van aménagé, Honnold sillonne les routes à la recherche des meilleurs spots pour grimper. Son premier exploit : The Rostrum et Astroman, deux voies de plusieurs longueurs situées dans le Parc National de Yosemite, qu'il réalise le même jour. Honnold enchaîne les prouesses en s'attelant à des voies assez compliquées. En 2008, il vient à bout de la face nord-ouest du Half Dome au Yosemite, qu'il fait en 11 heures, et du Nose, voie connue pour sa difficulté où il réalise le record de vitesse le plus important de sa carrière. Le 15 janvier 2014, il libère la voie El Sendero Luminoso, d'une hauteur de 760 m, en seulement trois heures.

Mais c'est le 3 juin 2017, qu'il marque de son nom l'histoire de l'escalade en gravissant El Capitan par la voie "Freerider", une voie très difficile de 900 m jamais gravie en solo intégral. Il y va sans corde ni aucun système de protection. Un risque qu'il a décidé de prendre en se mesurant à une des voies les plus techniques et les plus aériennes de toutes. Il réalise cet exploit en 3 h 56 min, un record de vitesse. Le film "Free Solo" qui immortalise cette incroyable ascension a reçu l'Oscar du meilleur documentaire en 2019.

PUBLICITÉ

Source : Wbur

Doté d'un sang froid et d'un courage déconcertants, Honnold a suscité l'étonnement de plusieurs scientifiques à tel point qu'ils lui ont fait subir une IRM pour étudier la partie de son cerveau reliée à la peur.

En 2010, Honnold reçoit un prix pour ses performances en escalade aux Golden Pitons. En 2018, il se voit attribué le Robert and Miriam Underhill Award par le Club Alpin Américain. La même année, il reçoit également une mention aux Piolets d'or pour ses réalisations de l'année 2017.

Alex Honnold est aussi écrivain. En 2015, il sort son livre "Alone On The Wall: Alex Honnold And The Ultimate Limits Of Adventure", en collaboration avec David Roberts, où il raconte l'histoire de sept ascensions. C'est aussi le fondateur de la Honnold Foundation, une association à but non lucratif, créée en 2012, et dont le but est de réduire les inégalités sociales en soutenant des initiatives d'accès à l'énergie solaire, de formation professionnelle et d'autosuffisance énergétique.

Malgré ses performances inégalées et son incroyable talent, le grimpeur garde la tête sur les épaules. Pour lui, rien n'est encore joué. Il a encore beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre la perfection. Ses confrères du milieu le surnomment même Alex "No Big Deal" pour la modestie dont il fait toujours preuve.

PUBLICITÉ

 

 

Légende image principale: Source : sanjuaneducationfoundation

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :