Anas Sorhmat, à la poursuite de l'American Dream

Anas Sorhmat, à la poursuite de l'American Dream

C'est le premier pilote marocain et arabe à se démarquer en course moto aux Etats-Unis Retour sur le parcours d'Anas Sorhmat, le jeune talent marocain qui a tout laissé tomber pour réaliser son rêve.

S'il y a bien un adjectif qui pourrait qualifier Anas Sorhmat, ce serait "déterminé". Surnommé par ses partenaires The Miracle Boy, ce jeune casablancais, aujourd'hui âgé de 27 ans, a tout laissé tomber pour vivre son Americain Dream et devenir pilote professionnel de moto. Un pari qu'il réussit plutôt bien puisqu'il est devenu le premier marocain et arabe à briller en course moto, une des disciplines mécaniques les plus difficiles aux États-Unis.

Le premier contact d'Anas avec la moto commence alors qu'il est encore lycéen. À l'époque, ce n’était pour lui qu’un moyen de déplacement. C'est seulement vers l'âge de 17 ans, qu'il découvre le "Stunt Riding". Cela marquera ses premiers pas dans la discipline.

Après avoir obtenu son bac, Anas part en France pour faire ses études. Un séjour qui sera de courte durée puisqu'il rentrera au Maroc un an après. Il s'inscrit par la suite à l'EMSI où il passe trois ans avant d'avoir le déclic et de tout laisser tomber pour partir aux États-Unis. Bien que dans les faits, Anas devait partir pour faire des études, la vraie raison derrière ce départ était de devenir pilote professionnel de moto. Dès son arrivée, il enchaîne les petites compétitions. En 2016, il participe pour la première fois au championnat régional novice de la côte ouest des États-Unis où il termine 4e. Un an après, il dispute le même championnat sur deux catégories, 600cc et 750cc. Il y décroche, respectivement, la 2e et 3e place. Des titres qui lui valent une qualification au prestigieux championnat américain "MotoAmerica".

PUBLICITÉ

Toutefois, si durant ses premières années Anas a réussi à financer sa passion en enchaînant les boulots, il lui fallait trouver un sponsor pour pouvoir disputer le championnat "MotoAmerica". En effet, la course de moto étant une discipline assez couteuse, il faut avoir un bon budget pour pouvoir évoluer. C'est ainsi qu'Anas prend son courage à deux mains et décide de frapper aux portes des entreprises et organisme marocains. Une tâche qui ne fut pas des plus faciles mais qui porta cependant ces fruits. L’Office chérifien des phosphates (OCP) accepte de sponsoriser le jeune pilote. Un problème de moins pour Anas, qui n'est toutefois pas au bout de ses peines. À une semaine du championnat tant attendu, Anas se fracture le dos après une chute lors d'un entraînement. Un accident qui, bien que grave, ne l'empêchera pas de participer à la "MotoAmerica", au risque d'être paralysé. Toutefois, se rendant compte de son état critique, les organisateurs du championnat lui interdisent de continuer la course. Un coup dur pour le jeune homme qui reste malgré tout plus déterminé que jamais. 

Aujourd'hui, Anas vit pleinement sa passion. Après seulement, trois ans de pratique, il a déjà concouru auprès de grands calibres de la course moto. C'est un des pilotes professionnels les plus performants aux États-Unis. Son grand rêve : représenter le Maroc dans le championnat du monde Moto GP dans les années à venir, et y devenir le champion. Un rêve qu'il ne tardera surement pas à réaliser vu la détermination et le talent dont il fait preuve.

 

Légende image principale: sportautomoto.ma

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :