Au-delà des frontières : L'Allemagne, la bonne gouvernance

Au-delà des frontières : L'Allemagne, la bonne gouvernance

Ministère des sports rattaché au ministère de l'intérieur, gouvernance décentralisée et tant d'autres aspects de la mosaïque allemande qui ont fait son excellence dans l'univers du sport mondial. Cette semaine nous détaillons les éléments du logiciel allemand qui émerveillent tant.

L'Allemagne est une des nations sportives les mieux classées au monde. Et la part du lion revient au football. Ce sport est le plus pratiqué au sein du pays, que ce soit en professionnel ou en amateur et la Bundesliga, championnat allemand de football, jouit d'une très grande notoriété aussi bien au niveau national qu'international. Quant à l'équipe allemande de football, "Mannschaft", est l'une des meilleures au niveau international. En témoigne son riche palmarès : quatre fois championne du monde en 1954, 1974, 1990 et 2014 et trois fois championne d'Europe de football en 1972, 1980 et 1996.

Outre le football, d'autres disciplines sportives sont également pratiquées au sein du pays. Il s'agit notamment du hockey sur glace, du basket-ball, de sports mécaniques, portés pendant longtemps par Michael Schumacher pour le F1, et du handball, sport qui vu le jour en Allemagne. En effet, le premier match officiel de handball a été joué en 1917 à Berlin. Aujourd'hui, c'est un sport très populaire dans le pays. L'équipe nationale allemande a remporté le Championnat du monde de handball à plusieurs reprises.

Concernant ses performances Olympiques, l'Allemagne est la troisième nation la plus performante de l'histoire des JO. Elle est considérée comme la première puissance sportive d'Europe. Elle compte à son actif plus de 1000 médailles.

PUBLICITÉ

Le sport sous l'égide de l'Intérieur

Pour ce qui est de la gestion du sport, l'Allemagne se distingue par quelques particularités. La première se caractérise par le fait que, contrairement à d'autres pays, il y a, non pas un, mais plusieurs ministres chargés des sports, chacun s'occupant d'un État fédéral précis. Ce qui assure une décentralisation des prises de décision et une meilleure organisation. La deuxième particularité est que le sport est relié au Ministère Fédéral de l'Intérieur, de la Construction et de l'Habitat. En effet, c'est ce dernier qui assure la gestion, la régulation et le développement de celui-ci. Toutefois, pour ce qui est du financement, les organisations ou associations sportives doivent générer leurs propres revenus. Elles ne peuvent bénéficier d'un soutien financier de la part du gouvernement fédéral qu'après avoir épuisé leurs propres options de financement.

Le gouvernement fédéral accorde cependant une très grande importance aux infrastructures notamment pour ce qui de la construction et de la modernisation de celles-ci. Au cours des 10 dernières années, des fonds fédéraux d'un montant de plus de 170 millions d'euros leur ont été alloués.

Une politique sportive très minutieuse

Partant de la coopération avec les Länder et la Confédération allemande des sports olympiques (DOSB), à la lutte contre le dopage en passant par la promotion des sports de compétition pour les personnes handicapées, la politique sportive allemande est caractérisée par ses multiples facettes. Cette diversité est concrétisée par la présence de nombreuses institutions autour des quelles s'articule le sport et qui assurent chacune une fonction précise. Il s'agit notamment de la Conférence des ministres du sport qui discute et traite de l'avenir du sport et de toutes les questions qui en découlent. Une fois par an, les ministres du sport de tous les Länder se rencontrent pour échanger des idées. Nous évoquons également la Fondation d’aide sportive allemande qui a pour mission de soutenir les sportifs talentueux, au-delà du secteur professionnel, et qui n'ont pas la chance d'avoir des sponsors, l'Institut fédéral de science sportive qui assure la recherche scientifique dans les domaines de la médecine, la pédagogie, la psychologie, l'économie ou encore la sociologie autour du sport, la Jeunesse sportive allemande, qui s'intéresse aux sports pour enfants à travers l'élaboration de programmes et d'initiatives en faveur de la promotion de celui-ci, la Confédération olympique du sport allemand, organisation locale relevant des activités olympiques - c'est la plus grande organisation sportive de type "comité olympique" au monde - et l'Agence nationale d’antidopage Allemagne, dont l'objectif et de lutter contre le dopage dans le sport de haut niveau. S'ajoute à cela les différentes fédérations sportives fédérales dont l'objectif est de former les équipes nationales.

Cette organisation minutieuse ne peut être qu'un point positif pour le sport Allemand. Et s'il y a bien une leçon que nous pouvons retenir de ce modèle, c'est la structuration de l'organigramme qui assure un chacun une fonction bien précise. La bonne gestion étant un élément crucial pour le sport, il est important de savoir fractionner et répartir les taches sur des organismes différentes. L'objectif étant de favoriser la décentralisation et de permettre à chaque entité de se concentrer sur un aspect précis et par conséquent favoriser le développement du sport.  

PUBLICITÉ

Légende image principale: dw.com

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :