Avez-vous déjà entendu parler de la pliométrie ?

Avez-vous déjà entendu parler de la pliométrie ?

Apparue dans les années 80 aux Etats-Unis, la pliométrie était à l'origine une série d’exercices de sauts permettant de développer les qualités athlétiques. Aujourd'hui, c'est une technique qui sert de base à plusieurs disciplines comme le crossfit, le basket ou encore la course.

Qu'est-ce que la pliométrie ?

La pliométrie est une technique sportive basée sur des sauts et qui peut constituer la base plusieurs sports comme le basket, la course ou encore le crossfit. Elle consiste à faire un ensemble d'exercices rapides et explosifs, notamment des mouvements brusques et dynamiques constitués d'un étirement rapide du muscle, suivi d'une contraction maximale, s'appuyant principalement sur le poids du corps. Par exemple, enchaîner deux sauts successifs sans un temps d'arrêt et de manière très rapide. Le but étant de tonifier et d'augmenter la puissance des muscles.

Toutefois, cette technique ne se limite plus qu'à des sauts seulement. Plusieurs autres exercices ont été intégrés afin de répondre aux exigences des différents sports. Ainsi, les sprints, les exercices de musculation, les changements brusques de direction, etc font également partie de la pliométrie.

PUBLICITÉ

Les exercices pliométriques peuvent se faire soit en se basant sur le poids du corps uniquement, comme les pompes sautées, les tractions à la barre, les Jump squat, les jumping jacks ou encore les fentes sautées, ou avec des charges comme c'est le cas pour le développé couché, le Rowing, le squat et les Burpees.

Les bienfaits de la pliométrie

La pliométrie est une bonne technique d'entraînement pour améliorer sa force et sa vitesse et par conséquent ses performances. Elle permet d'activer le système nerveux central du corps et améliorer son élasticité musculaire. En stimulant les fibres musculaires à contraction rapide, cette technique permet de générer de la force rapidement et efficacement. Elle fait travailler et tonifie les muscles et stimule l'élasticité du corps. Cette dernière propriété augmente à la fois votre puissance et réduit tout risque de blessure.

La pliométrie développe également la coordination intra et inter-musculaire et améliore la capacité des tendons à emmagasiner et restituer de l’énergie. S'ajoute à cela une augmentation de la détente verticale, un meilleur brûlage de graisses et plus de masse musculaire.

À prendre avec des pincettes

Bien que la pliométrie ait plusieurs bienfaits pour le corps, elle n'est pas sans danger. Les exercices étant assez intenses et difficiles, sa pratique reste exclusive aux sportifs expérimentés au risque de blessures ou déchirures musculaires. Quand bien même vous ne soyez pas débutant, la pratique de la pliométrie doit se limiter à deux fois par semaine grand maximum. L'idéal est de toujours commencer progressivement, de l'exercice le plus facile au plus intense. Mais avant cela, il est nécessaire de s'échauffer pour éviter d'agresser vos muscles ou de vous blesser.

PUBLICITÉ

Pour les sportifs professionnels, il est conseillé d'arrêter la pliométrie au moins deux semaines avant une compétition afin de permettre au corps de reprendre haleine.

Légende image principale: http://pacomeleon.re/

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :