Aymen El Ouardi, ou quand l'amour n'a pas d'âge...

Aymen El Ouardi, ou quand l'amour n'a pas d'âge...

À tout juste 17 ans, Aymen El Ouardi a décidé de défier les lois de la gravité et de s'adonner à "l'un des sports les plus dangereux au monde" : le parachute. Rencontre avec ce jeune prodige.

"La passion conduit bien plus loin qu'on ne pense", c'est bien un dicton qui s'applique sur Aymen El Ouardi. Ce jeune lycéen de 17 ans, qui vient tout juste de décrocher son bac, est un adepte de parachutisme. Il est aujourd'hui l'un des plus jeunes parachutistes au Maroc.

C'est qu'il a depuis toujours été passionné par cette activité. Le déclic lui est venu d'une simple vidéo. "Je regardais des séquences de parachutisme sur YouTube, Facebook et autres réseaux sociaux dès l'âge de neuf ans. J'étais fasciné par ce sport. Mais je n'ai jamais pensé pouvoir le faire. Le déclic m'est venu à l'âge de 11 ans quand je suis tombé sur une vidéo intitulée "Skydiving into the blue hole". C'était un saut banal, mais la vue était magnifique. Là je me suis dit : c'est le sport de mes rêves."

Il lui a fallu attendre ses 16 ans pour pouvoir réaliser son premier saut. Le 14 février 2018, cinq mois après son 16e anniversaire, Aymen fait ses bagages pour Beni Mellal. Il saute pour la première fois le 16 février 2018. Si franchir le pas était facile pour lui dès le début, il n'en a pas été de même pour ses parents, surtout sa mère. "Mon père a été très courageux. Il s'est beaucoup renseigné. Il s'est rendu compte que ce n'était pas aussi risqué que ça en avait l'air. Ma mère par contre n'était pas du tout rassurée. Elle avait très peur. J'ai dû lui mentir au début. Je lui ai dit que j'allais faire du parapente. Mais au final elle a accepté.  Elle a même fait son Tandem en parapente. Mon père, lui, a fait son tandem en parachute et mes deux sœurs aussi. Une des deux a continué. Elle a fait jusqu'à aujourd'hui 25 sauts. Je suis fier de les avoir initiés".

PUBLICITÉ

Nourri de passion et d'ambition, ce jeune homme augure un bel avenir même s'il se retrouve parfois face à des difficultés pouvant entraver son parcours. Faute de moyens et de logistique au Maroc, Aymen s'est, à plusieurs reprises, retrouvé obligé de voyager pour pouvoir exercer sa passion. Le Maroc ne disposant que de deux drops zones, une à Beni Mellal et une autre à Taroudant, et d'aucune soufflerie. "Le principal souci au Maroc c'est qu'on ne peut pas progresser autant qu'en France ou dans un autre pays étranger. Si on veut par exemple faire de la soufflerie ou  simplement faire des sauts toute l'année on doit voyager, car au Maroc la saison de parachute est de seulement quatre mois alors qu'à l'étranger c'est six ou sept mois."

Instagram : aymen.skydive

Bien sûr comme tout parachutiste, Aymen a déjà dû faire face à certains accidents, qu'il a toujours réussi à gérer. Un exploit pour quelqu'un d'aussi jeune. "J'ai eu beaucoup petits soucis durant mes chutes. Mais l'incident le plus grave remonte à la fois où j'ai détaché ma voile avec ma poignée de libération. J'ai dû ouvrir mon parachute de secours. Mais c'est la seule fois où j'ai recouru à une procédure de secours. J'ai aussi eu quelques blessures par moments mais rien de très grave."

Malgré tout, le jeune parachutiste reste motivé. Hors de question de laisser tomber un sport qui le passionne depuis tout petit. Pour lui quand on veut, on peut. Il suffit de bien se renseigner et de se préparer. Une fois le premier pas franchi, on ne peut plus s'arrêter.  "Il faut foncer et ne pas se poser beaucoup de questions. Il ne faut pas avoir peur. C'est un sport extraordinaire, une sensation inimaginable"

En plus du parachutisme, Aymen fait aussi du surf, du skate, du CrossFit, du Cliff Jumping et du parapente.

Aujourd'hui, il compte 390 chutes libres à son effectif. Il a même décidé, après son bac, de faire une année sabbatique pour pouvoir vivre de sa passion. Son rêve : devenir champion de Swoop Freestyle ou de Freefly ou même les deux. Alors, si vous êtes curieux de voir les aventures de ce jeune prodige vous pouvez le suivre sur sa page Instagram : aymen.skydive

Légende image principale: Source : Instagram : aymen.skydive

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :