Carl Lewis, l'athlète du siècle

Carl Lewis, l'athlète du siècle

Avec neuf médailles d'or aux Jeux olympiques, huit médailles d'or aux Championnats du monde et onze records mondiaux battus, Carl Lewis est l'un des plus grands athlètes de l'histoire.

Carl Lewis. Un nom qui a marqué l'histoire de l'athlétisme. Un patronyme qui a su défier les plus grandes légendes de la discipline. Son histoire commence dès son plus jeune âge. C'est que l'athlétisme est une affaire de famille chez les Lewis. Né dans l'Alabama, Carl Lewis grandit en voyant sa mère et sa sœur pratiquer ce sport. À l'époque, sa mère avait déjà participé aux Jeux panaméricains de 1951 dans l'équipe de course de haies. Sa sœur, quant à elle, pratiquait du sprint et du saut en longueur. Mais jusque-là, Lewis n'a toujours pas de spécial attrait pour la discipline. Son premier contact direct avec l'athlétisme se fait au Willingboro Track Club, un club d'athlétisme créé par ses parents et destiné à la base aux filles. C'est là que Lewis débute, une fois que l'accès aux garçons est autorisé. 

Ses premiers pas commencent donc à l'âge de treize ans où il se démarque petit à petit, surtout en saut en longueur. Étudiant à la Willingboro High School, il s'affiche comme l'un des meilleurs sauteurs du New Jersey et l'un des meilleurs au monde.

En 1981, Carl Lewis, ou King Carl comme la plupart le surnomment, est l'homme le plus rapide au monde sur 100 m. 1984 est une consécration pour lui puisqu'il égale la performance de Jesse Owens, son idole d'enfance, en remportant la médaille d’or dans le 100 m, le 200 m, le saut en longueur et le relais 4x100m. Durant cette période et jusqu'à 1992, il est six fois à la tête du classement mondial du 100 m. Côté saut en longueur, il figure neuf fois premier du classement mondial et deuxième les autres années.

PUBLICITÉ

En 17 ans de carrière, Carl Lewis a remporté dix médailles aux Jeux olympiques, dont neuf en or, dix autres aux Championnats du monde d'athlétisme, dont huit en or, et a battu onze records mondiaux. En saut en longueur, c'est l’un des trois Olympiens à gagner la même épreuve individuelle à quatre reprises.

Ce parcours prolifique vaut à Carl Lewis de nombreux hommages. En 1982, 1983 et 1984, il est élu "athlète de l'année" par le magazine américain Track & Field News. Il est également le "sportif du siècle" selon le Comité international olympique (CIO) et l'"Olympien du siècle" par le magazine sportif américain Sports Illustrated. 

Carl Lewis est aussi l'une des figures de proue de la professionnalisation de l'athlétisme, permettant ainsi à cette discipline de gagner du terrain et de devenir plus lucrative pour ses pratiquants.

Lewis prend sa retraite en 1997 après avoir disputé une ultime épreuve, en 1996, au cours de laquelle il remporte sa dernière  médaille d'or en saut en longueur.

 

Légende image principale: Source : photos.parismatch.com

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :