Ces étonnantes disciplines auparavant olympiques

Ces étonnantes disciplines auparavant olympiques

Depuis le commencement des Jeux Olympiques, nombreux sont les disciplines sportives qui y sont passées. Entre celles qui y restent, et les autres qui ne durent pas longtemps, nous avons parfois eu droit à des épreuves très spéciales.

Le Distance Plunging

Le Distance Plunging ou le « plongeon de la distance » est peut-être une des épreuves les plus insolites qui soit passées aux Jeux Olympiques. Le concept était très simple : les nageurs devaient plonger dans une piscine tout en restant immobiles durant une minute une fois dans l’eau. Lorsque leur tête émergeait, on mesurait alors la distance qu’ils avaient parcourue. Et c'est gagné !

L’épreuve était au programme des JO de 1904 et le gagnant fut l’américain William Dickey.

PUBLICITÉ

Le polo … à bicyclette

Le polo à cheval, tout le monde connait. Mais le polo a bicyclette ça c’est nouveau, ou ancien plutôt. C’est plus précisément en 1908 que cette variante du polo est apparue aux Jeux Olympiques de Londres en tant que sport de démonstration. Le principe est simple : les participants doivent s’affronter depuis leur vélo pour marquer des buts grâce à  un maillet. Pas de grande différence alors avec le polo classique, si ce n’est la monture. Même s’il a été banni des JO, des compétitions de polo bicyclette existent encore.

Le 200 mètres avec obstacles … à la nage

PUBLICITÉ

Si les parcours avec obstacles sur terre ferme sont difficiles, imaginez comment cela pourrait être dans l’eau. C’est en tout cas ce qu’a expérimenté un nombre d’athlètes lors des Jeux Olympiques de 1900 où l'épreuve des 200 mètres avec obstacles à la nage était incluse. Les nageurs devaient tout d’abord atteindre une perche flottante, grimper dessus pour repartir ensuite à la nage, escalader deux bateaux et enfin nager en dessous de deux autres navires. Cette année-là, le gagnant de ce parcours du combattant fut l’Australien Frederick Lane.

Le tir aux pigeons vivants

Comme son nom l’indique, le tir aux pigeons consistait à viser et atteindre le plus grand nombres de pigeons possibles. Jusque-là rien à signaler. Mais petit hic : les pigeons étaient tous vivants. Aux JO de Paris en 1900 où le sport fut inclus, 300 pigeons furent abattus dont 21 par le vainqueur de l’épreuve le Belge Leon de Lunden.

PUBLICITÉ

Le fait que les pigeons soient vivants créa un vrai scandale et entraina la radiation de la discipline du programme olympique. On l’a tout de même retrouvé plusieurs fois par la suite et mais sous une nouvelle forme : les pigeons visés étaient en argile cette fois-ci.

Le tir à la corde

C’est un jeu que l’on imaginerait plutôt dans un camp de vacances mais il a bien été au programme des Jeux Olympiques à cinq reprises entre 1900 et 1920. La discipline mettait en jeu deux équipes de huit joueurs qui se faisaient face en tenant une corde. L’objectif : faire avancer les adversaires de plus de 2 mètres en moins de 5 minutes. Lorsque ce délai n’était pas atteint, on déterminait l’équipe gagnante par la plus grande distance de terrain gagnée. La Grande-Bretagne et les États-Unis furent les deux nations à avoir pu se démarquer dans la compétition qui a finalement disparu des JO après plusieurs conflits entre mauvais perdants.

PUBLICITÉ

 

 

Légende image principale: info.arte.tv

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :