Chris Bertish, le premier homme à avoir traversé l'Atlantique ... en paddle

Chris Bertish, le premier homme à avoir traversé l'Atlantique ... en paddle

Déjà connu pour certaines prouesses et autres défis réalisés sur les planches (vainqueur du concours Mavericks Big Wave Surf en 2010 par exemple), Chris Bertish s'est lancé un challenge d'une sensationnelle envergure à la fin de l'année 2016.

Son objectif ? Devenir le premier homme à conquérir l'immensité de l'Atlantique ... sur un paddle en solitaire et sans assistance. Quelques mois auparavant, Nicolas Jarossay avait tenté le même périple. Cependant, au bout de 24 heures, le Français était contraint de regagner le continent à cause d'un problème technique. Preuve, s'il en fallait, de l'incroyable difficulté de l'épopée dans laquelle s'embarque alors le Sud-africain. Pour l'occasion, une planche spéciale est conçue. Cette dernière mesure près de six mètres et se compose d'une petite cabine, de panneaux solaires et d'un système anti-chavirement. 

Le départ est donné le 6 décembre du côté d'Agadir. Mais très vite l'aventurier affronte ses premières péripéties. En effet, à proximité des îles Canaries, Chris Bertish est pris dans une tempête. Il évoquera ce pénible moment à l'issue de son voyage : "L'écoutille avait une fuite, et j'étais à court d'eau. Je pensais que j'allais couler". Pour autant, l'athlète n'est pas encore au bout de ses surprises. Ainsi, son paddle est ensuite chargé plusieurs fois par des requins. De même, dans l'océan, le Sud-africain doit lutter contre des courants impitoyables. Or, pour traîner les 700 kg de son embarcation, il ne peut compter que sur sa pagaie, ses bras et sa détermination. D'ailleurs, c'est probablement ce mental d'acier qui lui a permis de faire face au manque d'eau en raison des pannes de son purificateur. Une expérience dont il témoignera également à terre : "Je devais apprendre à mon corps à subsister avec 5,3 litres d’eau par jour".

Finalement, le 9 mars 2017, l'athlète atteint Antigua dans les Caraïbes. Il vient tout simplement d'achever un exploit aussi invraisemblable qu'historique. Les chiffres ont de quoi donner le tournis. Chris Bertish a parcouru près de 6500 kilomètres soit une moyenne de 70 kilomètres par jour (avec un record à 116 en 24h). L'aventurier est parvenu à accomplir ces prouesses grâce à ses 15 heures d'effort quotidien. À son arrivée, il a perdu 15 kilos et on lui diagnostiquera même une luxation de l'épaule. Néanmoins, cette expédition dépassait largement le cadre de la performance. En effet, une campagne menée en parallèle a permis de récolter environ 385 000 euros destinés à soutenir des associations sud-africaines.  

PUBLICITÉ

Ainsi, l'athlète a su dominer la douleur et repousser ses limites pour aller au bout de son rêve, de ses objectifs sportifs et humains. Ces éléments font de Chris Bertish et de son odyssée des symboles de courage, d'abnégation et de véritables sources d'inspiration pour les amoureux du sport et de l'aventure. 

Légende image principale: Chris Bertish au cours de son épopée (Source : www.operationsmile.org)

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :