Et si on vous disait que les échecs sont un sport ?

Et si on vous disait que les échecs sont un sport ?

Le statut du jeu d'échec en tant que véritable sport.

Une discipline qui requiert une concentration extrême, une mémoire d'éléphant et une capacité de calcul et de créativité démiurgique, tel est le jeu d'échec l'archétype du jeu intellectuel. Pour certains, considérer cette discipline comme sport est une aberration, vu qu'elle ne requiert aucune activité physique intense, critère principal pour chaque discipline pour qu'elle soit considérée comme sport. Mais en réalité, le jeu d'échecs est une discipline mentale intense qui a aussi des effets sur le corps humain, semblable à toutes autres activités physiques. 

Les échecs et ses effets sur le corps ...

Le neurobiologiste américain Robert Sapolsky a conduit plusieurs recherches pour mesurer les effets du stress dans le jeu d'échecs, et est arrivé à des résultats surprenants : un joueur professionnel peut bruler jusqu'à 6,000 Kilocalories en une seule journée lors des tournois, trois fois ce que la personne ordinaire consomme en une journée. Le mécanisme est simple : Le stress mental constant au cours d'une partie augmente naturellement la fréquence cardiaque, ce qui oblige le corps à produire plus d'énergie, et la production d'énergie par le corps requiert plus d'oxygène. Ceci entraîne un cycle sans fin au cours duquel les joueurs brulent des calories tout en restant assis sur leurs chaises.  L'effort mental est donc considérable.

PUBLICITÉ

Ceci n'est pas sans entrainer une perte de poids tout aussi importante. Pour un joueur professionnel, la moyenne est d'1 Kg par jour lors des tournois. Ceux-ci  se déroulent généralement sur une période de 10 à 12 jours, la perte de poids peut même  aller jusqu'à 10 Kgs. Ce qui impose une grande vigilance et un régime alimentaire bien étudié pour garder l'équilibre et avoir l'endurance nécessaire pour rester au Top.

Selon des chiffres relayée par le site internet "Science &Vie", le rythme cardiaque qui doit varier entre 60 et 100 au repos, peut grimper jusqu'à 160 pulsations/min chez les joueurs d'échecs professionnels lors des partis, et leur tension artérielle peut aussi atteindre plus de 20 (14 étant la valeur normale). Il est donc évident que l'effort au cours des parties d'échecs est aussi important que celui nécessaire pour tout autre sport. C'est vrai que les chiffres mentionnés ci-dessus concernent les Grands Maîtres Internationaux seulement, n'empêche que ce sont des effets réels qui qualifient les échecs en tant que sport. Et c'est dans ce sens que depuis 1999, le Comité Olympique International (CIO) a reconnu le  jeu d'échecs comme un sport dans la catégorie « mind games » (« jeux d’esprit »), Cependant le chemin pour son introduction en tant que «Sport olympique» reste long.

Les échecs au Maroc.

Si le jeu d'échecs est mondialement reconnu en tant que sport et est célèbre au monde, ce n'est pas le cas au Maroc. En effet, le Royaume compte plus d'une cinquantaine de clubs d’échecs en plus d’une Fédération La" Fédération Royale Marocaine des Echecs", plusieurs compétitions sont organisés chaque année au Maroc, sans susciter l'intérêt chez les médias marocains. Pourtant, le Maroc a plusieurs joueurs de talent, dont le plus célèbre est Hicham Hamdouchi, le seul marocain de l'histoire avec le titre de Grand Maître International, titre qu'il a obtenu en 1994. Il est dix fois Champion du Maroc en 1989, 1992,1993,1994,1995,1997,2001, 2002, 2003 et 2004. Sans parler de son succès au niveau continental et international dans de nombreuses compétitions notamment: 4 fois vainqueur au championnat arabe des échecs, le championnat d'Afrique en 2009 , et surtout il termina en première place ex-æquo avec l'un des meilleurs joueurs mondiaux à l'époque "Christian Bauer" dans le festival international des jeux de Cannes en 2008, pour n'en citer que ceux-ci. Hicham Hamdouchi a pourtant choisi un autre parcours en 2009 en décidant de jouer pour Fédération Française des échecs pour peaufiner son jeu. Un choix qui s'est avéré judicieux, puisqu'il réussit à se classer quatrième en championnat de France en 2009, et devient le 9ème joueur français en 2011 avec un classement Elo de  2592.

Heureusement pour la scène échiquéenne marocaine, Hicham Hamdouchi revient en 2016 en tant que joueur pour les couleurs nationales, et peut aussi compter sur d'autres joueurs comme Mokhliss El Adnani et Ali Sebbar qui sont également deux joueurs marocains d'exception. Reste à savoir si presse marocaine fera un jour justice aux échecs et valoriser cette discipline au Maroc, ce qui ne fera que motiver encore plus nos jeunes joueurs à viser les sommets.

Légende image principale: http://www.codesport.fr

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :