Hassan Baraka, le Marocain qui a réussi à conquérir tous les continents

Hassan Baraka, le Marocain qui a réussi à conquérir tous les continents

Depuis le début des années 2010, Hassan Baraka a fortement contribué au rayonnement du sport national. Que ce soit sur terre ou en mer, le natif de Tétouan s'est signalé à maintes reprises partout sur la planète.

L'histoire commence le 25 juillet 2013. Au terme de 4 heures d'effort, Hassan Baraka achève la traversée du détroit de Gibraltar. Il vient alors de finir le premier épisode d'une formidable épopée. En effet, sa performance lui donne des idées et l'athlète se met à concevoir un périple improbable : relier les cinq continents à la nage. Et grâce à un entraînement intense, ce rêve se concrétise. Néanmoins, chacune des quatre étapes restantes lui réserve son lot de péripéties.

Ainsi, le 20 juillet 2014, Hassan Baraka dompte d'abord les flots du Bosphore. Le 6 août, il enchaîne avec les kilomètres séparant l'Alaska et la Russie. La température de l'eau n'y dépasse pas les 4 degrés. Puis, après un départ en Papouasie-Nouvelle-Guinée le 11 septembre, le nageur parvient à atteindre l'Indonésie en dépit de nombreuses piqûres de méduses. Enfin, il réussit à terminer cette aventure fantastique en beauté avec les 28 km du golf d'Aqaba entre l'Egypte et l'Arabie Saoudite, malgré l'approche ... d'un requin. 

Pour franchir ces obstacles, Hassan Baraka a pu compter sur sa passion, sa détermination et son mental d'acier. Ces aptitudes lui ont permis de devenir le premier représentant national et le plus jeune nageur au monde (seulement 27 ans) à accomplir une telle odyssée. Par ailleurs, l'athlète est porté par d'autres objectifs. Il défend notamment des enjeux liés à l'environnement. Plus largement, le Marocain est guidé par sa volonté de favoriser le rayonnement du drapeau rouge et vert. 

PUBLICITÉ

Justement, après cette prouesse, Hassan Baraka ne peut s'arrêter en si bon chemin. Ainsi, il est de retour en 2016 ... mais cette fois-ci sur terre. En effet, au mois de janvier, l'athlète se lance un nouveau défi : courir sept marathons, en sept jours et sur sept continents. De Miami à Sydney en passant par le Chili, Marrakech, Dubaï, Madrid et l'Antarctique, il repousse encore plus loin ses limites pour avaler les 295 km et devenir le premier sportif du royaume à réaliser un tel exploit. Aujourd'hui, le Marocain continue de marquer l'histoire. Pour preuve, en mai 2019, à Brisbane, en Australie, ce dernier avait pris le départ  du championnat du monde d'Ultraman. Quelques semaines auparavant, il était présent à Mourmansk en Russie pour les mondiaux de natation en eau glacée. L'occasion de porter toujours plus haut les couleurs de son pays. 
 

Légende image principale: Hassan Baraka à l'issue du marathon à Dubaï en 2016 (Source : www.projects.nardagency.com)

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :