Ilyas El Marhoume, un champion aux oubliettes

Ilyas El Marhoume, un champion aux oubliettes

C'est le champion national de patinage artistique en 2016 et le premier homme marocain à représenter le pays dans la discipline. Retour sur le parcours d'Ilyas El Marhoume, ce jeune patineur ignoré par son pays.

Son nom ne vous dit certainement pas grand-chose, pourtant Ilyas El Marhoume est le premier homme marocain à représenter le Royaume en patinage artistique à l'échelle internationale. Ce jeune Rbati, produit de l’École de Glace de la patinoire de Rabat, a depuis toujours été passionné par la discipline. Mais, il lui a fallu attendre 2014 pour qu'il concrétise cette passion en commençant le patinage. Très vite, il développe d'importantes compétences dans la discipline malgré son jeune âge et commence à se démarquer dans certaines compétitions.

2016 est l'année des changements pour Ilyas puisqu'à partir de juillet, il commencera à s'entraîner à la Patinoire Charlemagne à Lyon avec les entraîneurs internationaux Muriel Zazoui Boucher et Neil Brown. Cette même année, il participe au championnat du Maroc de patinage artistique et décroche la première place devenant le champion national dans la discipline. Cette victoire lui ouvre les portes de la scène internationale puisqu'il prend part, en 2016 également, au Grand Prix Junior de patinage artistique à Saint Gervais en France qui s'est déroulée entre 25 au 27 août 2016. Même s'il ne termine qu'à la 24e place, Ilyas sera quand même le premier Marocain à avoir représenté le drapeau du pays dans une compétition internationale de patinage artistique. Le Maroc deviendra le premier pays arabe disposant d'athlètes marocains formés au Royaume dans cette discipline, et le deuxième du continent après l’Afrique du Sud.

Malgré tout cela, Ilyas n'a reçu aucune aide de la part de son pays, financière soit-elle ou morale. Le jeune marocain a atteint ce niveau par sa propre volonté et le soutien unique de sa famille et de ses proches. Pourtant, les offres de collaboration étrangères ne manquent pas. Dans une déclaration, le père d'Ilyas avait affirmé que son fils avait reçu des offres de la part d'entraîneurs français, notamment celle pour intégrer l'équipe nationale française, mais le jeune marocain aurait refusé à maintes reprises. Un choix qui rend fier son pays, mais qui peut jouer en la défaveur de ce jeune homme dont le parcours s'annonce très prometteur. Faute de moyens, sa carrière pourrait rapidement prendre fin.

PUBLICITÉ

D'ailleurs, Ilyas n'est ni le premier ni le dernier, à souffrir d'une négligence de la part de son pays. Pour évoluer et poursuivre leur carrière, plusieurs athlètes et sportifs marocains ont été obligés de mettre le maillot de leur pays au placard contre celui d'un pays étranger qui leur a donné leur chance. Défendre les couleurs de son pays est une cause noble certes, mais parfois des choix s'imposent.

Légende image principale: Source : lesiteinfo.com

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :