La gymnastique au Maroc, à quand le grand salto ?

La gymnastique au Maroc, à quand le grand salto ?

Bien qu'on en parle peu, la gymnastique est un sport massivement pratiqué au Maroc, et disposant d'un énorme potentiel.

Depuis plusieurs années, nous remarquons un intérêt accru des jeunes enfants pour la gymnastique. Toutefois, si la plupart d'entre eux commencent à un très jeune âge, rares sont ceux qui restent fidèles à la discipline. Peu de personnes arrivent à tenir, en raison des efforts et de la patience exigés.

Pourtant, aujourd'hui le Maroc dispose de talents très prometteurs dans la discipline. En témoignent les récentes consécrations. En 2018, la sélection nationale marocaine féminine avait été sacrée championne lors du championnat arabe de gymnastique rythmique et artistique. Les sportives s'étaient adjugées neuf médailles, cinq en or, une en argent et trois en bronze, et quatre médailles en gymnastique artistique, deux en or et deux en argent. Un exploit réalisé notamment grâce à Yasmine Laaroussi, Houda Eddachraoui, Salma Tougui et Hiba Allah Bouhya. Dans la même compétition, l'équipe masculine avait occupé la deuxième place au classement final. La sélection marocaine était composée des gymnastes Hamza Houssaini, Rachid Moussa, Nabil Zouheir, Aymen Goutou et Mehdi Tougui. Mehdi Houssaini s'était également placé premier du classement général des finales individuelles. La même année, le Maroc avait organisé les Gymnaisades où il a terminé deuxième avec 33 médailles d'or. Plus récemment, c'est Nabil Zouhair qui a illustré les couleurs nationales en se classant troisième du podium à l'épreuve sol hommes lors des 12eJeux Africains qui se sont tenus à Rabat.

De ces performances, toutes aussi prometteuses les unes que les autres, se dégagent certains noms qui ont réussi à se démarquer. Il s'agit notamment de Hamza Houssaini. Ce jeune marocain de 24 ans résidant à l'étranger cumule depuis quelques années les titres. Champion du Maroc à plusieurs reprises, vainqueur du tournoi international de Blanc-Mesnil, troisième aux Internationaux de gymnastique en 2018, deuxième au Concours général des championnats d’Afrique de gymnastique artistique en 2017 et lauréat de plusieurs autres compétitions, le palmarès de Hamza est très riche. Un talent qui augure d'un très bel avenir pour la gymnastique nationale et promet, pourquoi pas, de prochains titres olympiques.

PUBLICITÉ

Toutefois, comme tout sport d'ailleurs, la gymnastique marocaine souffre de quelques maux. Le principal étant un problème d'infrastructures. En effet, le pays manque toujours de salles spécialisées pour la pratique de la gymnastique, que ce soit dans les petites ou grandes villes. Chose qui peut faire obstacle à l'évolution de la discipline et obligera certains sportifs à quitter le pays pour de meilleures opportunités. Ce qui est dommage parce que nous disposons d'un énorme potentiel qui a juste besoin d'un petit coup pouce pour prendre de la hauteur.

Légende image principale: leconomiste.com

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :