Le Chessboxing, échec et KO

Le Chessboxing, échec et KO

Inspiré par une bande dessinée d’Enki Bilal, le Chessboxing est un mélange improbable mais intéressant de la boxe et du jeu d’échecs. La plus belle façon de faire travailler, quasi simultanément, le corps et l’esprit.

Chessboxing. Littéralement : Boxe d’échecs. Un sport hybride rassemblant donc la boxe et le jeu d’échecs, imaginé en 1992 par Enki Bilal. En effet, dans « Froid équateur », bande dessinée et dernier volet de la trilogie Nikopol, deux boxeurs combattent sur un gigantesque damier d’échecs.

11 ans plus tard, comme souvent, la réalité rejoint la fiction, grâce au néerlandais, Iepe Rubingh, artiste performeur (devenu depuis président de la fédération internationale de son invention). Même si le concept est légèrement déplacé. Puisqu’une table d’échecs est située à l’extérieur du ring, tout en restant assez proche.

Cependant, le principe reste simple, les deux adversaires alternant  5 rounds de 3 minutes en boxe avec 6 rounds de 4 minutes aux échecs, tout en conservant les règles de ces deux disciplines.

PUBLICITÉ

Cette double épreuve insolite peut se terminer de 5 manières différentes : KO, échec et mat, abandon d’un des deux adversaires dans l’une des deux disciplines, décision de l’arbitre, ou encore si le temps consacré au plus célèbre et ancien jeu de stratégies est écoulé pour l’un des 2 concurrents.

Ce jeu sportif a comme objectif de combattre les idées reçues, de démontrer que les boxeurs n’ont pas que des muscles mais un cerveau également, et qu’ils sont capable d’élaborer une stratégie. Une qualité déjà indispensable pour l’un des plus vieux sports de combat, pratiqué depuis le XVIII ème siècle.

De plus en plus populaire, le Chessboxing attire aujourd’hui plus de 5000 pratiquants licenciés dans près de 15 fédérations internationales. Parmi elles, l’Allemagne, l’Iran, la Russie et la France. Pays du champion du monde en titre, Thomas Cazeneuve, couronné en Inde, en 2017. Et prêt à conserver son titre, en décembre prochain.

Le nîmois milite également pour la présence de son sport aux Jeux Olympiques de 2028, aidé en cela par ses confrères, les institutions, mais aussi … Enki Bilal, le visionnaire de cette discipline intelligemment décalée.

Légende image principale: Le Chessboxing, un sport intelligemment décalé.

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :