Le jour où Soderling a infligé à Nadal sa première défaite à Roland Garros

Le jour où Soderling a infligé à Nadal sa première défaite à Roland Garros

Rafael Nadal est une véritable légende du tennis. À Roland-Garros il dispose d'un bilan de 93 succès en 95 matchs disputés. Si sa deuxième défaite est intervenue en 2015 contre Djokovic, la première lui a été infligée le 31 mai 2009 par un adversaire inattendu : Robin Söderling.

En effet, qui aurait pu prédire un tel exploit ? À cette date, l'Espagnol est déjà le roi de la terre battue. Ainsi, il a remporté les quatre dernières éditions du Grand Chelem parisien et reste sur 31 victoires en autant de rencontres dans la capitale française. Certains observateurs ont probablement considéré ce huitième de finale comme une formalité. En face, se présente le 25ème joueur mondial que le numéro 1 a déjà dominé à trois reprises. La confrontation la plus récente remonte à quelques semaines et s'était soldée par une ballade (6-1, 6-0). Néanmoins, le sport n'est pas une science exacte. Et dès les premiers coups de raquettes, les spectateurs ressentent le parfum si particulier de ces moments historiques. 

Söderling entre dans l'arène tel un gladiateur et décroche rapidement le premier set. Cependant, le favori se rebelle et revient à hauteur. La manche perdue passe alors pour une anomalie. La troisième commence. La pression monte. Le Suédois se sublime et arrache le service du Majorquin. 2 à 1. Le moment est déjà important. Jamais Nadal n'avait lâché deux sets à Roland-Garros. Le public commence à prendre conscience de ce qui est en train de se produire. Une clameur monte dans les gradins. 

La quatrième manche est irrespirable. L'Espagnol pense revenir dans la partie. Mais Söderling, en mission, égalise immédiatement. S'en suit un combat de tous les instants. Les deux joueurs ne peuvent se départager et arrivent au jeu décisif. L'inimaginable n'a alors jamais été aussi possible. Le Suédois prend les commandes sur un point d'anthologie puis enchaîne. Pour se retrouver quelques instants plus tard avec cinq balles de match. Un dernier coup derrière la ligne entérine le succès.

PUBLICITÉ

La morale est simple mais tellement importante. Söderling vient de réaliser l'une des plus grandes performances de l'histoire du tennis. L'athlète a décroché cette victoire en ignorant les indicateurs, les pronostics ou le prestige de son adversaire. Et surtout en allant au bout de lui-même. Ce genre d'exploit explique à lui seul pourquoi le sport est vecteur d'autant de passions, d'émotions et d'espoirs.

 

Légende image principale: Robin Soderling après sa victoire (Source : www.sportshouse.fr)

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :