Le Maroc et l'organisation de la coupe du monde : un long chemin de déceptions

Le Maroc et l'organisation de la coupe du monde : un long chemin de déceptions

En 2018, le Maroc s'est porté candidat pour l'organisation de la Coupe du monde de football 2026, mais sa candidature n'a malheureusement pas été retenue. Une déception qui n'est pas la première en son genre.

En 2018, c'est la grande déception. La candidature du Maroc pour l'organisation de la Coupe du monde 2026 est rejetée. Le 13 juin, l'édition est attribuée à un trio composé des États-Unis, du Canada et du Mexique. Une annonce dure certes, mais qui n'est pas la première pour le Royaume. C'est la cinquième. En effet, depuis des décennies, le pays essaie tant bien que mal de gagner le droit d'organiser cette prestigieuse manifestation, mais en vain.

L'histoire commence en 1994. C'est la première fois que le Maroc se porte candidat pour l'organisation de la messe. À l'époque, c'est le premier pays africain à avoir déposé sa candidature pour une Coupe du monde de football. Il est  en concurrence avec le Brésil et les États-Unis. Première participation, première déception : il perd face aux États-Unis avec 10 voix contre 7.

Deux ans après, en 1998, c'est une nouvelle chance pour le Maroc. Il dépose son dossier dans l'espoir de remporter cette fois-ci la course. Malheureusement, c'est une nouvelle défaite face à la France cette fois-ci. Pis encore, des années après, le pays a été accusé d'avoir acheté, en 1992, la voix de Jack Warner, président de la Concacaf de 1990 à 2011, pour  faire pencher la balance en sa faveur.

Un scandale de corruption qui revient pour la Coupe du monde 2006, lors de la troisième tentative, encore infructueuse, du Maroc. Mais cette fois-ci, c'est le Royaume qui en est la victime. L'Allemagne, organisateur de l'édition, est accusé d'avoir acheté des voix au sein de la FIFA pour remporter l’organisation du Mondial.

PUBLICITÉ

Et comme il n'y a pas deux sans trois. Les scandales refont surface pour l'organisation de la Coupe du monde 2010. À l'époque, le Maroc est en concurrence avec l'Afrique du Sud. Cette dernière remporte la course avec 14 voix contre 10. Ce sera la première Coupe du monde de football organisée en Afrique, et le premier événement sportif majeur sur le continent. Mais toujours pas sur les terres marocaines, à notre grand dam. Pour revenir au scandale, le journal Britannique The Telegraph avait révélé des falsifications, affirmant que c'est le Royaume qui avait réellement remporté le vote. La FIFA, avait même obtenu des enregistrements de conversations d’un des membres du bureau exécutif de la FIFA, le Botswanais Ismail Bhamjee, dans lesquels il affirmait que c’était le Maroc qui devait accueillir la Coupe du monde 2010 et non l’Afrique du Sud, mais l’instance avait refusé d’ouvrir une enquête à ce sujet.

Avec la candidature pour le Mondial 2026, le Maroc en est à cinq tentatives. Tous des échecs. Mais le pays n'en perds pas pour autant espoir. Il continue à persévérer. Malgré sa défaite pour le Mondial 2016, le Maroc a même annoncé sa future candidature pour le Mondial 2030. Qui sait, peut-être que nous deviendrons le second pays du continent, après l'Afrique du Sud, à accueillir l'un des événements les plus prestigieux du globe.

 

Légende image principale: afrique.latribune.fr

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :