Le Nigeria, pionnier du curling africain

Le Nigeria, pionnier du curling africain

Entre résultats historiques et nouvelles infrastructures, le curling connaît un essor aussi inattendu qu'intéressant depuis maintenant quelques mois du côté du Nigeria.

Les spécialistes de cette discipline originale doivent faire preuve de précision pour lancer et placer des pierres en granite le plus près possible d'une cible dessinée sur la glace. Dominée par des équipes comme le Canada, la Suède ou la Suisse, la pratique reste néanmoins assez méconnue à l'échelle internationale. Ce constat est probablement encore plus vérifiable en Afrique où les sports d'hiver sont assez peu développés. Mais, en ce qui concerne le curling, les choses semblent aller dans la bonne direction. En effet, en avril 2019, s'est déroulée la douzième édition des championnats du monde de double mixte. Or, dans le groupe C, les spectateurs ont pu observer un invité surprise : le Nigeria. Il s'agit tout simplement d'une participation historique pour ce pays et plus largement pour le continent africain.

Les athlètes à l'origine de ce moment si particulier se nomment Tijani et Susana Cole. Si leur présence était déjà formidable, ces derniers espèraient marquer davantage les esprits en remportant au moins une rencontre. Problème, face aux meilleures nations de la planète, le niveau s'est d'abord révélé beaucoup trop élevé. Les défaites se sont enchaînées, plus lourdes les unes que les autres : 13-2 contre la Chine, 10-4 contre les Gallois, 15-3 contre l'Australie, 18-0 contre l'Italie, 20-0 contre la République Tchèque. Les Nigérians pensaient toucher au but contre la Croatie. Mais une fois de plus, la marche était trop haute et leurs adversaires se sont imposés 7-4. 

Pour leur ultime match contre la France, Tijani et Susanne Cole ont rapidement été menés 1-0. Cependant, les deux athlètes se sont accrochés ... avant de réaliser un superbe "coup de trois" dans la sixième manche. Score final : 8-5. Opposé à une sélection classée au 30ème rang mondial, le Nigeria a alors accompli un nouvel exploit historique au nom d'un continent tout entier. Néanmoins, aujourd'hui, le pays ne se signale pas uniquement à travers ses prestations sur la glace. Ainsi, déjà, en 2018, ce dernier était devenu le premier représentant africain affilié à la Fédération internationale de curling (WCF). Qui plus est, la semaine passée, l'instance a annoncé sur son site officiel la construction d'un immense centre dévoué à la discipline dans la région de Calabar. Là encore, il s'agit de la première infrastructure de ce genre à l'échelle continentale. Ce projet devrait se terminer courant 2021 et permettra d'accueillir les 900 pratiquants recensés.

PUBLICITÉ

Par ailleurs, ces performances magnifiques et ces initiatives ont peut-être donné des idées à certains voisins. En effet, dans des propos rapportés par nos confrères de RFI, la présidente de la WCF, Kate Caithness évoquait notamment les demandes d'adhésion de la Gambie et du Kenya. Quoi qu'il en soit, tout reste à faire en ce qui concerne le curling africain. Et avec ces premiers pas, le Nigeria pourrait avoir ouvert la porte à une période de développement inédit. 

Légende image principale: Tijani et Susana Cole, les deux héros du Nigeria (Source : www.globalconstructionreview.com)

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :