Le Parkour, un sport made in France

Le Parkour, un sport made in France

Alors non, ce n'est pas une faute d'orthographe. C'est bien Parkour avec un K, parce qu'on ne parle pas du mot, mais plutôt d'une discipline sportive. On vous explique tout.

Le Parkour ou art du déplacement est une discipline acrobatique qui consiste à aller d'un point à l'autre tout en franchissant des obstacles urbains ou naturels, sans recourir à un élément pour s'aider.  Il tient son nom de l’entraînement militaire « parcours du combattant », qui a ensuite été repris par les pratiquants de cette nouvelle discipline.

Les origines

Le Parkour est né à la fin des années 80, début des années 90, en France. De jeunes adolescents commencent à pratiquer des jeux d'agilité et de force. Avec le temps, les jeux évoluent et un groupe de neuf jeunes est créé en 1997 sous le nom de Yamakasi. Et depuis, petit à petit le Parkour commence à se répandre. C'est dans les années 2000 qu'il atteint son point d'orgue. Il est intégré dans plusieurs fictions et publicités, dont le célèbre film Yamakasi, les Samouraïs des temps modernes, sorti en 2001.

PUBLICITÉ

Comment se pratique le Parkour ?

Une séance commence par un échauffement, suivi d'un entraînement technique ou physique puis une phase de repos. La plupart du temps, les entraînements se font en groupe et à l'air libre. L'entraînement peut allier course, saut d'obstacles, escalade ou encore des déplacements en équilibre. Pas besoin de matériel ou d'endroit précis pour pratiquer. Un jardin, une forêt, un escalier, un toit ou même une barrière, tous peuvent être des spots potentiels. Toutefois, si vous êtes débutant, il est conseillé de suivre des cours dans des endroits spécialisés pour comprendre la logique d'entraînement et acquérir les bases avant de vous lancer tout seul.

Le Parkour est une discipline qui donne force et souplesse. Presque tous les muscles sont sollicités. Les différents mouvements étant exécutés sans filet de sécurité, vous apprenez à vous faire confiance et à vous surpasser.  

Toutefois, si vous avez le vertige ou des problèmes d'équilibre mieux vaut éviter de vous y aventurer. Le Parkour nécessite beaucoup d'habileté dans l'exécution des acrobaties.

Une multitude de mouvements

À l'instar de toutes les autres disciplines, le Parkour fait intervenir un grand nombre de mouvements tels que :

PUBLICITÉ
  • La réception 

C'est un des mouvements de base du Parkour. Elle consiste à fléchir ses jambes avant l'atterrissage pour amortir l'arrivée. Une réception se fait toujours sur l'avant-pied.

  • La roulade

Ce mouvement sert à amortir l'arrivée au cas où la hauteur de la chute est trop grande. Elle se fait sur la ligne diagonale du dos.

  • Le balancé

C'est une sorte de prise d'élan. Le traceur est suspendu sur une barre avant de se balancer pour atteindre un autre obstacle

  • Saut de bras

Les bras sont utilisés pour la réception soit seuls ou joints aux jambes

  • Saut de voleur 

Ce mouvement consiste à franchir un obstacle avec l'appui d'une seule main. La jambe extérieure est engagée avant l'intérieure.

Le Parkour, un sport extrême 

Si certains considèrent que c'est une forme d'expression artistique, d'autres y voient un sport à haut risque. Le fait de réaliser des figures en hauteur, ou au sol, sans aucune protection pourrait exposer la personne à de graves blessures. Mais, il faut savoir que les entraînements suivent un ordre croissant de complications et sont adaptés au niveau de chacun. Chaque traceur dispose d'un entraînement personnalisé en fonction de son rythme. À ajouter que pas tous les spots sont dangereux, certains traceurs peuvent faire le choix de se limiter à des mouvements ou des parcours (oui avec un C cette fois) sans réel danger.

Qu'en est-il du Maroc ?

Au Maroc, l'évolution de cette discipline est assez timide, ou, du moins, pas très connue de tous. Il y a toutefois certaines initiatives en faveur des traceurs à l'exemple de la création de l'Association marocaine de Parkour qui a pour objectif de promouvoir le Parkour, les arts du cirque et les arts de rue. Cette association est le fruit du travail du groupe " Accroches-toi", lui-même constitué de jeunes traceurs. En 2017,  le groupe avait lancé le spectacle "Tarft l khobz". Un beau mélange entre arts du cirque et Parkour qui illustre les dures conditions de travail des ouvriers. Voici un apercu des prestations d'un des membres du groupe, et metteur en scène du spectacle, Said Mouhssine.

 

 

Légende image principale: Source : StuntsAmazing

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :