Le sport scolaire au Maroc, une brèche vers l'avenir

Le sport scolaire au Maroc, une brèche vers l'avenir

Véritable levier de la promotion du sport, le sport scolaire jouit d'une place de plus en plus importante. Mais qu'en est-il du Maroc ?

Depuis plusieurs années, le sport scolaire est considéré comme étant un levier de promotion du sport et un nid de fermentation des jeunes talents, qui après quelques années peuvent représenter le pays dans les plus prestigieuses des compétitions. Bien évidemment, cela ne se réalisera que grâce à un encadrement, un suivi et une gestion minutieuse. À cet effet, il conviendrait peut-être de faire un tour d'horizon sur la situation du sport scolaire au Maroc.

Avant d'aller plus loin, il faut tout d'abord de définir ce qu'est le sport scolaire. Selon les données du ministère de L'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, est dit sport scolaire toute "activité sportive pratiquées au sein des établissements scolaires dans le cadre de l’association sportive scolaire et encadrées par les professeurs de l’éducation physique et sportive. Ces activités sont couronnées par des compétitions locales, régionales, nationales et internationales où les élèves se distinguent et révèlent leurs dons et leurs compétences". Le sport scolaire se distingue donc du sport universitaire qui, lui, concerne les établissements d'études supérieures.

Au Maroc, le sport scolaire est régi par la Fédération royale marocaine de sport scolaire (FMSS) et la Direction de la promotion du sport scolaire et de l'organisation des compétitions sportives scolaires (DPSS), affiliée au ministère de L'Éducation nationale. Tous deux veillent à réglementer et développer le sport scolaire au Maroc tout en assurant son suivi.  Les deux organismes ont notamment pour mission d'élaborer le calendrier sportif annuel. Ainsi, est organisé le championnat national scolaire du cross-country, le championnat national des établissements primaires, le championnat national d'athlétisme, le championnat national des centres sportifs, et des compétitions internationales comme les Gymnasiades, que le Maroc a accueillies en 2018. L'équipe nationale a d'ailleurs réalisé une performance exceptionnelle durant cette édition en se classant deuxième pour la première fois de l'histoire du championnat avec 88 médailles. Lors de l'édition de 2016, le Maroc avait terminé huitième sur 33 nations en remportant 17 médailles en athlétisme et karaté en plus des records battus dans d'autres disciplines. Le pays avait également décroché la deuxième place en Coupe Jeem en 2017 au Qatar. Autres prouesses, plus anciennes cette fois-ci, la consécration en 2015 lors de la  Coupe Danone des nations, faisant du Maroc le premier pays arabe à remporter cette compétition.

PUBLICITÉ

Les performances des sélections nationales à ce niveau ont valu au Maroc une notoriété plus ou moins importante sur la scène internationale où il commence à s'imposer de plus en plus. Récemment, il a été élu à la vice-présidence de la Fédération internationale du sport scolaire (ISF), avec une majorité écrasante, en la personne du secrétaire général du département de l'Éducation nationale, Youssef Belqasmi. Une nouvelle casquette que le pays portera puisqu'il est déjà au gouvernail de la Fédération internationale du sport scolaire en Afrique depuis 2018. 

Aujourd'hui, le sport scolaire au Maroc, trace son chemin avec brio. Le palmarès témoigne des performances nationales et des efforts fournis de la part des différents acteurs à ce niveau. Chose qui annonce un bel avenir pour le sport marocain en général puisque le sport scolaire n'est autre qu'une brèche menant à la formation de futurs champions. Nawal El Moutawakel, championne du monde olympique marocaine dans l’athlétisme, et Asma Niang, championne du monde marocaine de judo, qui ont toutes les deux fait leur début dans les compétitions sportives scolaires, en sont le parfait exemple.

Légende image principale: lematin.ma

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :