Le wingsuit flying et ses records les plus extrêmes

Le wingsuit flying et ses records les plus extrêmes

Véritables conquérants du ciel, les pratiquants de wingsuit accomplissent des prouesses surréalistes. Retour sur les records les plus impressionnants de ces sportifs qui repoussent toujours davantage les limites de l'être humain.

Le saut le plus rapide, Fraser Corsan

En 2017, Fraser Corsan souhaite marquer les esprits en améliorant les meilleures performances de sa discipline en terme de hauteur de saut, de temps de vol, etc. Néanmoins, le 22 mai, ses objectifs sont perturbés par la situation climatique. Finalement, l'athlète est largué à près de 10 800 mètres. À cette altitude, les conditions météorologiques deviennent extrêmes. La témpérature descend par exemple en dessous des - 120 degrés. Un jump dans un tel environnement constitue déjà un exploit. De plus, ce dernier est magnifié par le Britannique. En effet, le wingsuiter parvient à atteindre une vitesse de pointe de 396,86 km/h. Une bien belle manière de rentrer dans les annales des pratiques aériennes.

 

PUBLICITÉ

Le saut le plus haut, James Petrolia

Le record du plus haut saut jamais réalisé a été amélioré en novembre 2015 par un certain James Petrolia. Pourtant, cet homme n'est pas un sportif professionnel, mais un ancien militaire. Ainsi, il s'est élancé dans le ciel de Davis en Californie à près de 11,407 mètres. L'Américain espérait également battre le temps du plus long vol de l'histoire. Néanmoins, cette prouesse est encore aujourd'hui l'œuvre du Colombien Jhonathan Florez depuis le 26 mai 2012. Par ailleurs, dans une autre version du wingsuit, l'athlète plonge du sommet d'une falaise, d'une antenne ou d'une tour plutôt que d'un avion. On parle alors de Base jump. Pour cette discipline, Valery Rozov, auteur de la plus haute tentative, s'était jeté de 7.700 mètres, depuis les parois du mont Cho Oyu au Tibet. Malheureusement, ces deux derniers sont décédés (respectivement en 2015 et 2017) en essayant d'accomplir des exploits similaires ...

 

La cible la plus petite jamais atteinte, Patrick Walker

Restons du côté du Base jump. En novembre 2015 s'est tenue la première édition de l'International Wingsuit Wings For Love Cup à Zhaotong en Chine. Surtout, pendant cet événement, Patrick Walker a réalisé un formidable exploit. En effet, au cours de l'un de ses sauts, l'Américain est parvenu à toucher une cible de 2.88 mètres carrés. Plus précisément, l'athlète s'est élancé à 3.114 mètres d'altitude avec en ligne de mire un objectif mesurant 2.4 mètres sur 1.2, et situé à 4.5 mètres du sol. Un défi surréaliste réussi lors de la deuxième tentative. 

 

PUBLICITÉ

Légende image principale: Le wingsuit, une discipline qui permet à l'homme de repousser toujours plus loin ses limites (Source : www.linternaute.fr)

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :