Les meilleurs entraîneurs de l'histoire du football africain

Les meilleurs entraîneurs de l'histoire du football africain

Récemment, une nouvelle génération d'entraîneurs composée d'Aliou Cissé, Florent Ibenge ou Djamel Belmadi s'est signalée par des résultats encourageants et des styles de jeu ambitieux. Ces derniers s'inscrivent dans la lignée de ces techniciens africains aux parcours et aux palmarès magnifiques.

Charles Kumi Gyamfi
Le précurseur de cette belle dynamique s'appelle Charles Kumi Gyamfi. Déjà en tant que joueur, il avait marqué l'histoire en devenant le premier Africain à évoluer en Allemagne. Puis l'athlète se lance dans une carrière d'entraîneur. Le Ghanéen brille essentiellement avec la sélection de son pays natal, les Black Stars. Ainsi, lors de son premier passage, il décroche les CAN 1963 et 1965. Puis, le technicien n'hésite pas à faire son retour en 1982. Un choix payant puisque son équipe soulève de nouveau le trophée continental. Gyamfi devenait alors le premier coach à remporter trois fois cette compétition. Un véritable pionnier. 

Mahmoud Al-Gohary 
Tout d'abord, Mahmoud Al-Gohary fut un joueur brillant, remportant notamment la CAN 1959 avec l'Égypte. Malheureusement, sa carrière est abrégée par des blessures. L'attaquant décide alors de devenir entraîneur. À ce poste, ce dernier réalise ses premiers exploits en 1987, grâce à son succès en finale de la Ligue des Champions avec Al Ahly. Trois ans plus tard, alors à la tête des Pharaons, il qualifie son équipe pour le Mondial 1990. Une performance formidable pour la sélection après 56 ans d'absence. Le palmarès du technicien continue de grandir avec une nouvelle victoire en LDC sous les couleurs du Zamalek, puis lorsqu'il reprend les reines de l'Égypte et soulève la CAN 1998. Devenant le premier à grimper sur le toit du continent à la fois en tant que joueur puis comme coach. Enfin, dans les années 2000, Al-Gohary se signale une dernière fois en amenant la Jordanie à la Coupe d'Asie des Nations pour la première fois de son histoire. 

Hassan Shehata
Hassan Shehata commence sa carrière d'entraîneur par une longue période d'instabilité. De l'Égypte aux Émirats en passant par le Soudan, l'ancien international acquiert surtout beaucoup d'expérience. Ainsi, en 1996, au Zamalek, il remporte la Coupe d’Afrique des Clubs champions en tant qu'adjoint. Finalement, le sélectionneur arrive à la tête des Pharaons en 2005, en remplacement de l'Italien Marco Tardelli. Très vite, le nouveau coach goûte au succès en décrochant la CAN 2006, disputée à domicile. Son équipe réédite cette performance en 2008 puis une troisième fois contre le Ghana. Shehata est aujourd'hui le seul technicien à avoir soulevé trois fois d'affilée le trophée continental. 

PUBLICITÉ
Hassan Shehata, un grand entraîneur africain (Source : www.nileinternational.com)

Rabah Saâdane

Parmi les nombreux faits d'armes de Rabah Saâdane, le premier remonte à 1979 lorsqu'il emmena les juniors algériens jusqu'à la Coupe du monde de leur catégorie. Une performance qui lui permit d'intégrer un trio à la tête des seniors pour le mondial 1982. En Espagne, la sélection marque les esprits notamment en battant l'Allemagne. Quatre ans plus tard, et désormais seul aux commandes des Fennecs, le technicien qualifie de nouveau son équipe pour la fête du football au Mexique. Cependant, ses hommes sont éliminés dès le premier tour. L'entraîneur doit plier bagage. Néanmoins, il continue d'exercer, atterrissant au Raja en 1988. Saâdane y remporte la Coupe des clubs champions l'année suivante. Finalement, le coach est rappelé en 2007 pour reconstruire la sélection algérienne. Une mission parfaitement remplie avec une qualification pour la Coupe du monde 2010 à l'issue d'un barrage irrespirable contre l'Égypte. Un parcours magnifique qui justifie le titre de meilleur entraîneur africain de tous les temps décerné par la Convention Internationale du Sport Africain.  

Faouzi Benzarti 
En 40 ans de carrière, Faouzi Benzarti a entraîné près d'une quinzaine de clubs et deux équipes nationales. Prônant un style de jeu offensif, le Tunisien a gagné presque partout où il est passé. Ainsi, le technicien a remporté neuf championnats de Tunisie avec trois formations différentes. Le coach a aussi décroché une Ligue des Champions avec l'Espérance de Tunis mais aussi deux fois la Coupe des confédérations avec l'Étoile du Sahel en 2006 et 2015. Il a également atteint la finale de la Coupe du monde des clubs avec le Raja Casablanca, avant de conquérir la Supercoupe d'Afrique avec le rival du Wydad en 2018.  

La passion de Faouzi Benzarti (Source : www.infomediaire.net)

Lamine N’Diaye
Après une carrière de joueur, Lamine N’Diaye débute sa nouvelle vie d'entraîneur. Aux commandes du Cotonsport entre 2000 et 2006, l'ancien international sénégalais y décroche cinq championnats du Cameroun. Cependant, le technicien se signale particulièrement lorsqu'il prend les reines du TP Mazembe. Sous sa direction, la formation congolaise remporte deux fois le championnat, une Ligue des champions et la Supercoupe de la CAF à deux reprises. Ses hommes atteignent même la finale de la Coupe du monde des clubs en 2010. Pour la première fois de l'histoire de la compétition, l'affiche n'oppose pas une équipe européenne et le représentant sud-américain. Néanmoins, les Africains doivent tout de même s'incliner contre l'Inter Milan. 

Stephen Keshi
Stephen Keshi révèle ses talents de techniciens lorsqu'il prend la tête du Togo en 2004. À la surprise générale, l'entraîneur parvient à qualifier ce petit pays pour la Coupe du monde 2006. Puis, le Nigérian devient le sélectionneur de son équipe nationale en 2011. Aux commandes des Super Eagles, l'ancien défenseur, vainqueur de la CAN 1994, remporte cette fois-ci ce trophée en tant que coach, devevant seulement le deuxième Africain de l'histoire à réaliser une telle performance. 
 

Légende image principale: Rabah Saâdane, meilleur entraîneur africain de tous les temps ? (Source : www.fr.hespress.com)

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :