Les plus anciens records de l'athlétisme africain

Les plus anciens records de l'athlétisme africain

En athlétisme les représentants africains se sont très vite signalés par des performances remarquables. Ainsi, certaines prestations records à l'échelle continentale remontent au début des années 1990.

Chez les femmes 

3) Falilat Ogunkoya, 1996, 400 mètres

Déjà brillante en 1992 à Barcelone, la délégation nigérianne confirmait tout son potentiel à Atlanta quatre ans plus tard. Notamment à travers les prouesses de Falilat Ogunkoya. L'athlète expédiait son 400 mètres en 49.10 secondes. Un chrono synonyme de médaille de bronze et de meilleure performance africaine de tous les temps. Les jours suivants, le pays surfait sur cette bonne dynamique. Ainsi, les membres du relais 4 x 400 et Chioma Ajunwa au saut en longueur, obtenaient deux autres récompenses avec en prime deux nouveaux records. 

PUBLICITÉ

2) Maria Mutola, 1000 mètres, 1995

Maria Mutola est l'une des plus grandes athlètes mozambicaines de l'histoire. Le 25 août 1995, elle prend le départ du 1000 mètres lors du Mémorial Van Damme, l'un des meetings les plus prestigieux de la saison. La spécialiste des courses de demi-fond remporte l'épreuve en 2 min 29 s 34. À l'époque il s'agit tout simplement d'un record du monde. Ce dernier est amélioré de quelques centièmes en 1996, mais reste une référence à l'échelle africaine. 

 

1) Le relais nigérian du 4 x 100 mètres, 1992

En 1992, lors des Jeux olympiques de Barcelone, le Nigeria va s'approcher au plus près des meilleures sprinteuses de la planète. Le 7 août a lieu la finale du 4 x 100 mètres. Si les Américaines dominent la course, Beatrice Utondu, Faith Idehen, Christy Opara-Thompson et Mary Onyali grimpent sur la troisième marche du podium grâce à un temps canon de 42.81 secondes. 

Le relais de Barcelone en 1992 (Source : www.conqueringarthritis.com)

Chez les hommes 

PUBLICITÉ

3) Frankie Fredericks, 1996, 200 mètres 

Frankie Fredericks est une légende de l'athlétisme. Son palmarès parle pour lui : quatre médailles d'argent aux JO, deux titres mondiaux, trois fois champions d'Afrique. Forcément, le sprinter a livré des prestations mémorables. En 1996, lors de la finale du 200 mètres, derrière l'intouchable Michael Johnson, le Namibien terminait sa course en 19.68, établissant une nouvelle référence continentale. Quelques mois plus tôt, au Meeting en salle de Liévin, l'athlète passait la ligne en 19.92. Là encore, il s'agissait d'un record d'Afrique et plus largement de la meilleure performance de tous les temps. 

 

2) Okkert Brits, saut à la perche, 1995

Okkert Brits est probablement le perchiste africain le plus talentueux de l'histoire. Ses médailles et son palmarès en témoignent. Mais aussi son record continental établit le 18 août 1995 lors du Meeting de Cologne. Avec une tentative à 6.03 mètres, il devenait également à cette époque le troisième représentant de sa discipline à passer la barre symbolique des 6 mètres. 

Okkert Brits (Source : www.pinterest.com)

1) Samuel Matete, 400 mètres haies, 1991

Samuel Matete est le seul athlète zambien à avoir remporté un titre mondial. C'était en 1991 à Tokyo. Quelques semaines auparavant, le spécialiste du 400 mètres haies marquait l'histoire de son continent lors du Meeting de Zurich. Ainsi, il terminait l'épreuve en 47 secondes et 10 centièmes, réalisant un nouveau record d'Afrique. Ce dernier tient maintenant depuis presque 30 ans. 

 

Légende image principale: Frankie Fredericks en 1996 (Source : www.neweralive.na)

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :