Métiers du sport : entraîneur, le pilier sportif

Métiers du sport : entraîneur, le pilier sportif

Que ce soit au foot, au tennis ou au rugby, l'entraîneur est un élément indispensable à chaque sport. Pour notre nouvelle série "métiers du sport", nous vous proposons de découvrir ce personnage clé.

Il est quasi impossible de voir un sportif ou une équipe évoluer sans entraîneur. C'est un élément clé pour chaque discipline. C'est lui qui va coacher, diriger et conseiller le sportif afin d'assurer son évolution et le mener à un meilleur niveau. Il peut entraîner une équipe collective (en football, rugby, basket, etc) ou un athlète seul (athlétisme, boxe, etc). Bien que le travail et les conditions varient d'un sport à l'autre, ce métier dispose de certaines bases communes.

Les qualités d'un entraîneur

Être sportif : Si certains sports exigent des parcours spécifiques, pour pouvoir entraîner, une règle de base est inchangeable : il faut avant tout être un sportif. Autrement dit, l'entraîneur doit compter plusieurs années de pratique dans sa discipline. Bien évidement, ce n'est pas toujours le cas, mais un long parcours donne indéniablement plus d'expérience et de crédibilité à l'entraîneur.

PUBLICITÉ

Être un bon pédagogue : avant de diriger ses sportifs, l'entraîneur doit être un enseignant. Il doit observer, analyser et comprendre ses sportifs afin de déceler les failles, les faiblesses, les points forts, etc, et pouvoir élaborer par la suite des programmes personnalisés. Il doit savoir parler et transmettre son savoir. L'entraîneur est aussi un psychologue. Savoir gérer les relations humaines est une de ses qualités les plus importantes. Il doit être à l'écoute de ses sportifs et pouvoir notamment les motiver et les encourager, ou dans le cas contraire, les apaiser et les déstresser.

Être ferme et diplomate à la fois  : l'entraîneur doit avoir cette capacité de gérer et faire respecter ses décisions. C'est le responsable. Il doit rester ferme et maintenir l'ordre et la discipline, tout en étant diplomate pour éviter de tomber dans de l'autoritarisme et maintenir la cohésion avec les sportifs.

Comment devenir entraîneur ?

Il existe deux voies pour devenir entraîneur, soit à travers une fédération soit par un diplôme universitaire. En effet, plusieurs universités, instituts et écoles proposent des formations sportives dont le but est de former des entraîneurs, en fonction des disciplines. Les fédérations proposent également leurs propres formations. Au Maroc par exemple, la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) propose des formations initiales et continues pour devenir entraîneur. Elle dispose également d'une base de données permettant aux présidents de clubs de se renseigner sur le niveau de licence et les spécialisations des différents entraîneurs pour une éventuelle embauche. En 2018, la CAF a lancé le diplôme d’entraîneur "CAF Pro" au pays. 

Toutefois, pour des disciplines comme le football, un diplôme spécifique est exigé. Celui-ci dépend dans la  plupart des cas de responsables fédéraux.  Pour exercer à titre bénévole dans une structure non compétitive, un brevet fédéral délivré par une fédération sportive est suffisant.

Combien touche un entraîneur ?

PUBLICITÉ

En général, le salaire d'un entraîneur dépend de son expérience, du sportif qu'il entraîne, du niveau de compétition, de la richesse de son employeur et de la discipline. Un entraîneur de football, sport le plus connu et le plus vu au monde, va toucher bien plus que l'entraîneur d'une discipline moins "en vogue". Au Maroc, le salaire d'un entraîneur de football peut commencer à partir de 200.000 dh. Vahid Halilhodžić, le sélectionneur de l'équipe nationale, toucherait un salaire de 90.000 euros, ce qui en fait l'entraîneur le mieux payé d'Afrique. Toutefois, pour être rémunéré, il faut être titulaire d'une certification professionnelle.

 

 

 

Légende image principale: bladi.net

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :