Peut-on faire du sport quand on est malade ?

Peut-on faire du sport quand on est malade ?

L'exercice physique est excellent pour le corps. Mais est-ce le cas qu'on est malade ?

Beaucoup de personnes pensent que faire du sport quand on est malade peut aider à mieux aller. Cette idée est en même temps vraie et fausse.

Dans quels cas je peux faire du sport ?

Dans certains cas, le sport peut vous aider à guérir plus rapidement mais dans d'autres cela peut aggraver votre situation. Tout dépend du degré de maladie. Si, par exemple vous souffrez d'un petit rhume avec un nez qui coule ou un léger mal de gorge, faire du sport peut vous faire le plus grand bien. Cela vous permettra à la fois de vous dépenser mais aussi vous procurera plus d'énergie et de bonne humeur.

PUBLICITÉ

Par contre, si vous avez de la fièvre, des angines, une bronchite ou toute autre maladie qui risque de vous affaiblir, il est plus judicieux de faire une trêve sur le sport pendant cette période-là. Quand lorganisme est malade, le système immunitaire est très sollicité et donc affaibli. Il doit mobiliser toutes les ressources nécessaires pour retrouver son état normal et lutter contre les agressions. Or, en faisant du sport nous puisons dans l'énergie qui peut être mobilisée pour la défense, ce qui va davantage affaiblir le corps et ralentir sa guérison. Bien qu'en cas de bonne santé, la pratique sportive renforce le système immunitaire, dans ce cas-ci, elle risque de le fragiliser temporairement. Il faut donc laisser à l’organisme le temps de se défendre et de reprendre des forces. Les spécialistes recommandent d'attendre 3 à 4 jours après la maladie avant de commencer, progressivement, l'activité.

Et pour les maladies chroniques ?

Le sport permet de réguler la sécrétion d’hormones, renforce le système immunitaire en favorisant la circulation des cellules mais aide également à prévenir des maladies chroniques. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’activité physique "réduit le risque d’hypertension, de cardiopathies coronariennes, d’accident vasculaire cérébral, de diabète, de cancer du sein et du colon, de dépression…".

Même si les raisons de certains de ces impacts sont à ce jour méconnues, plusieurs études ont affirmé les bienfaits du sport sur certains maux. Celui-ci agit sur la baisse de mortalité de la maladie, aide à contrer les effets secondaires, réduit les douleurs associées, et dans certains cas, réduit le risque de récidive. Sans oublier que le sport agit sur la santé psychologique du malade en l'aidant à mieux se sentir et en réduisant son stress.

Toutefois, le choix et l'intensité de l'activité sportive doivent se faire en fonction de l'état de santé du malade. Cela est valable pour toutes les maladies, qu'elles soient chroniques ou bénignes. L'essentiel est d'être à l'écoute de son corps et modérer sa pratique pour éviter tout risque de fatigue trop intense.

Légende image principale: lequipe.fr

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :