Portrait: Hicham El Guerrouj, l'icône du demi-fond

Portrait: Hicham El Guerrouj, l'icône du demi-fond

Hicham El Guerrouj, nommé aussi l’icône du demi-fond ou la relève de Saïd Aouita, est né le 14 septembre 1974 à Berkane. Il a été considéré comme le plus grand coureur de tous les temps

Hicham a commencé à bâtir sa carrière à l'âge de 16 ans, en 1990, l'année où il rejoint l'institut national d'athlétisme de Rabat, considéré comme une véritable usine à champions.

Hicham s’est affermi rapidement et en 1992, il fut classé troisième sur le podium des championnats du monde juniors de Séoul.

En 1994, il a commencé à poser les jalons d’une carrière internationale et s'est imposé parmi les coureurs de demi-fond les plus chevronnés. En effet, en 1995, il décroche son premier titre mondial sur le 1500 m en salle à Barcelone, mais ce n'est pas tout pour Hicham puisqu'il finit deuxième du 1500 m des mondiaux de Göteborg.

PUBLICITÉ

Toutefois, l'année 1996 n'a pas été clémente pour Hicham qui finit 12ème en finale du 1500 m aux Jeux Olympiques d'Atlanta à cause d'une chute, alors qu'un tour seulement le séparait de la ligne d'arrivée. Hicham perdit alors la chance de gagner le graal olympique.

L’année 1997 était l’année du renouveau pour l’athlète marocain qui réapparait plus imbattable que jamais sur la piste, détrône Noureddine Morceli et devient le nouveau maître du demi-fond : il bat le record du monde du 1500m en salle à Stuttgart et celui du mile à Gent. Et ce n’est pas tout, car lors des Jeux Olympiques d'Athènes, il décroche son premier titre mondial en plein air. Morceli, classé quatrième avait signé la fin de son règne. En 1998, à Rome, El Guerrouj, saisi d'un élan encore incroyable arrive à battre le nouveau record du monde avec un chrono de 3'26

De 1997 à 2003, Hicham El Guerrouj a été sacré 4 fois champion du monde sur 1500 m, se démarquant ainsi de Morceli qui n'a été que 3 fois champion du monde, de 1991 à 1995.

Mais El Guerrouj avait toujours dans le viseur la médaille d’or olympique et décide donc de participer aux Jeux Olympiques de 2004. Cette participation allait être sa troisième chance après celle de l’année 1996 à Atlanta et celle de l’année 2000 à Sydney. Malheureusement Hicham était mal parti pour aborder la compétition. En effet, des problèmes respiratoires ont entravé sa préparation. Il termine 8ème lors de sa rentrée au Golden Gala de Rome et le comble : il a été battu par Bernard Lagat lors d'une répétition d'avant les Jeux Olympiques. Cela a été suffisant pour ébranler sa confiance en soi et le pousser à revoir sa participation aux JO d'Athènes. Mais cette idée se dissipa aussitôt et Hicham se rendit en Grèce où il a été double médaillé. En effet il a été vainqueur du 1500m et du 5000m et gagne alors deux médailles d'or. Il a donc pris sa revanche et ébahi ceux qui ont douté de sa réussite surtout après avoir raté la médaille olympique à deux reprises (en Atlanta et à Sydney). Le roi Mohamed V le gratifie à son retour du Maroc du Ouissam Al Arch de l'ordre commandeur.

Depuis cette année de gloire, Hicham El Guerrouj n’a plus participé aux meetings. En effet, en 2005, il décide de ne pas participer aux mondiaux d'Helsinki. Hicham n'avait plus la forme physique pour s'entrainer et disputer des compétitions de taille et le 22 mai 2006, submergé d'émotions, il annonce sa retraite athlétique. 

Même si Hicham El Guerrouj s’est éclipsé de la piste, son nom reste encore gravé dans la mémoire des marocains, de l’ancienne et de la nouvelle génération aussi. Actuellement, Hicham détient toujours le record du monde du 1500 m en plein air réalisé à Rome et il est également détenteur des records du monde du mile et du 2 000 m. Toutefois, le record du 1500 m en salle, soigneusement conservé depuis 22ans, a été battu par l’Éthiopien Samuel Tefera le 16 février 2019. Hicham a tout de même tenu à féliciter sur Twitter le jeune athlète de 19 ans.  

PUBLICITÉ
Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :