Quand les surfeurs atteignent la perfection

Quand les surfeurs atteignent la perfection

Au cours de leur carrière, les athlètes rêvent d'atteindre cet état second appelé "la zone", donnant l'impression de se trouver dans une situation de plénitude. Certains surfeurs semblent avoir connu cette sensation. En témoignent les séries parfaites réalisées dans l'histoire du Pro Tour.

6) Jordy Smith, J-Bay, 2017
En Afrique du Sud, le national de l'étape Jordy Smith avait réalisé un enchaînement formidable. Des manœuvres et autres tubes parfaitement exécutés donnant l'impression de faire corps avec les vagues. L'occasion aussi pour l'athlète d'envoyer un message à la concurrence. Avant de terminer deuxième du championnat du monde à l'issue de la saison.

 

5) Jeremy Flores, Teahupo'o, 2011
Au cours de cette édition du Billabong Pro Tahiti, Michel Bourez et Jeremy Flores avaient offert aux amoureux du surf une manche incroyable. Ainsi, lors du round 5, le premier concurrent accrochait un 10 et un 9. Le Français n'avait donc pas le choix. Pour se qualifier, il allait devoir sortir l'une des plus grandes performances de sa carrière. Finalement, celui qui n'avait jamais eu de note parfaite en obtenait deux, coup sur coup. 

PUBLICITÉ


4) Shane Beschen, Kirra, 1996
Une série légendaire s'est déroulée il y a près de 25 ans sur les côtes australiennes. En effet, à l'époque, les trois meilleures vagues sont comptabilisées pour constituer la note finale. Shane Beschen s'élançait et réalisait tout simplement trois enchaînements parfaits. Une note de 30/30 obtenue pour la première et unique fois dans l'histoire de la compétition. 


3) Joel Parkinson, 2008, Pipeline et 2013, Keramas
Peu nombreux sont ceux qui ont réussi à décrocher un 10 ou un 20/20. Les athlètes étant parvenus à en obtenir deux sont encore plus rares. Mais, il en existe quelques-uns. Joel Parkinson est l'un d'eux. Le champion australien s'était signalé en 2008 et en 2013 à Bali par deux rounds formidables. Notamment, il y a sept ans avec ce tube magnifique.


2) Owen Wright, 2015, Fidji
En ce jour de 2015 aux Fidji, Owen Wright était véritablement intouchable. En quarts, l'Australien obtenait une première fois la note parfaite. Avant de récidiver un peu plus tard à l'occasion de la finale. Une performance légendaire qui constitua tout simplement une première dans l'histoire de la discipline.


1) Kelly Slater, Cloudbreak 2013, Teahupo'o 2015 et 2016
Indéniablement, Kelly Slater a marqué l'histoire du surf. En raison de ses performances, de sa longévité, de ses onze titres de champion du monde. Quelques prestations sont restées dans les mémoires. Une des plus symboliques est peut-être le dernier 20/20 en date. À 44 ans, tout le monde le croit sur le déclin. Moment choisi par le King pour réaliser la troisième série parfaite depuis le début de son incroyable carrière. 

 

Légende image principale: Kelly Slater sur le point de réaliser le troisième 20/20 de sa carrière (Source : www.sportyrent.com)

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :