Said Aouita : Seule véritable légende de l’athlétisme marocain

Said Aouita : Seule véritable légende de l’athlétisme marocain

Ce n’est pas pour rien qu'un train porte son nom… Zoom sur les exploits de Said Aouita.

 

D’abord passionné par le football, Said Aouita ou « l'express de Kenitra » évoluait dans les équipes de jeunes du MAS, à Fès. Cependant, il a peu à peu commencé à délaisser ce champ pour se consacrer à la course. Et fut repéré par Aziz Daouda, alors cadre de la Fédération Royale Marocaine d’Athlétisme.

Ainsi, en 1978, il est sélectionné pour les Championnats du monde de cross-country de Glasgow dans lesquels il finit à la 34ème place. Une grande déception qui le pousse à fournir des efforts remarquables portant rapidement leurs fruits et donnant naissance à un palmarès mais aussi à une série d’exploits en battant tous les records du Maroc une année plus tard sur 800 m, 1500 m et 5000 m. Ce qui lui a permis d’obtenir une bourse pour s’entrainer à Marignane.

PUBLICITÉ

En 1981, il remporte la médaille d’or du 1 500 m lors des Universiades d'été, à Bucarest. Et ce n’était que le début puisqu'il décroche deux années plus tard une médaille de bronze lors des championnats du monde d'Helsinki, et confirme lors de la même année dans les Jeux méditerranéens à Casablanca sur 800 m et 1 500 m, puis en 1984, pendant les Championnats d'Afrique. Avant de remporter la médaille d’or lors des Jeux olympiques de Los Angeles sur 5 000 m, inscrivant un nouveau record olympique en 13 min 5 s 59.

Said Aouita est également le seul athlète à avoir pu détenir les records du monde de 5 distances de demi-fond, et le premier à avoir couru le 800 m en moins de 1 min 44, le 1 500 m en moins de 3 min 30, le Mile en moins de 3 min 47, le 3 000 m en moins de 7 min 30, le 5 000 m en moins de 13 min, le 10 000 m en moins de 27 min 30 : tant de records qu’il en devient impossible de tous les retenir !

On l’aura bien compris, Said Aouita est bel et bien une légende de l’athlétisme marocain qu'Hicham El Guerrouj a pris pour exemple. Il est à noter que, suite à sa victoire aux JO de Los Angeles, l'Azerbaïdjan lui a consacré un timbre postal qui porte son nom : l'une des innombrables preuves qu'Aouita a bien su comment rendre hommage à notre pays.

 

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :