Sport pour tous : le para-athlétisme, un bel avenir à l'horizon

Sport pour tous : le para-athlétisme, un bel avenir à l'horizon

Dans la suite logique de la série "sport pour tous", place au para-athlétisme cette semaine.

Sport le plus pratiqué par les personnes handicapées, le para-athlétisme est une des premières disciplines à être intégrée au programme des Jeux Paralympiques en 1960 à Rome. Il regroupe plusieurs épreuves dont les courses (le sprint, le demi-fond, fond/ pas de courses de haies), les sauts (triple saut, longueur, hauteur / pas de perche), les lancers (poids, javelot, disque / pas de marteau), les épreuves combinées (pentathlon). Certaines compétitions peuvent faire l'objet de quelques adaptations en fonction du handicap, notamment les épreuves "guidées" des déficients visuels, les courses et les lancers en fauteuil roulant ou encore le poids des engins de lancer.

Au Maroc, le para-athlétisme est en pleine floraison. C'est d'ailleurs l'une des disciplines paralympiques, pour ne pas dire la seule, dont les sportifs sont le plus connus.  Et il faut dire que c'est mérité. Ces dernières années, les athlètes paralympiques marocains ont été présents sur presque tous les podiums. Lors du dernier Meeting International de Para-athlétisme qui s'est tenu en février dernier à Marrakech, l'équipe nationale a fini première au tableau des médailles. Le Maroc a pu décrocher 53 médailles, dont 21 en or, 17 en argent et 15 en bronze en plus d'un record africain en disque réalisé par Fouzia El Kassoui. En novembre 2019, lors des championnats du monde de para-athlétisme, les trois premières places de l'épreuve du 400 m T12 ont été remportées par des athlètes marocains. Il s'agit, respectivement, d'Abdeslam Hili, qui avait signé un nouveau record du monde en 47.79, Mehdi Afri et Ayoub Sadni. Et ce n'est pas tout ! Le Maroc a également remporté deux médailles au Championnat du monde du marathon handisport de Londres. Une première en bronze dans la catégorie T46 des amputés grâce à Abdelhadi El Harti et une deuxième en or avec El Amine Chentouf T12 des non-voyants. Ce dernier compte à son palmarès trois médailles paralympiques et cinq médailles aux championnats du monde en plus de trois records mondiaux. D'autres noms ont également pu s'imposer dans la discipline comme Sanaa Benhama, dont nous avons déjà parlé, Laila et Najat El Garaa, Mohamed Amguoun, Azzedine Nouiri ou encore Abdellilah Mame.

Autant de noms qui prouvent que beaucoup de consécrations attendent le Maroc. Cela ne fait qu'augurer d'un bel avenir pour le para-athlétisme marocain et prouve que le pays dispose d'athlètes de haut niveau qui lui permettront dans quelques années de s'imposer comme leader dans la discipline.

PUBLICITÉ

 

Légende image principale: yabiladi.com

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :