Sport pour tous : le volleyball assis, ce sport sous scellé

Sport pour tous : le volleyball assis, ce sport sous scellé

Dans la série "sport pour tous", zoom cette semaine sur le volleyball assis.

Le volleyball assis fait son apparition dans les années 60. À l'époque, c'est un sport de rééducation pour les soldats blessés. En 1976, il est intégré aux Jeux paralympiques en tant que sport de démonstration pour les amputés. Mais c'est seulement en 1980, aux Jeux paralympiques d’été d’Arnhem, qu'il fait officiellement partie du programme paralympique. Au début, le volleyball pouvait être pratiqué assis et debout. Mais cette dernière option a été retirée depuis les Jeux paralympiques de Sydney en 2000.

La pratique du volleyball assis ne diffère pas beaucoup du volleyball classique. Les quelques exceptions concernent notamment la hauteur du filet, qui est inférieure à celle du volley-ball traditionnel, et les dimensions du terrain, plus petit. Toutefois, un élément distingue le volleyball assis. Il s'agit du libéro. Ce dernier est un défenseur spécialement formé pour être substitué à un défenseur arrière pendant tout arrêt du jeu. À préciser cependant que les personnes voulant pratiquer ce sport doivent avoir une de ces anomalies, en l'occurrence une amputation, une lésion médullaire, une limitation motrice cérébrale ou autres.

Au Maroc, la pratique du volleyball assis évolue le plus discrètement possible. Est-ce un choix ? Cela est très peu probable. Pourtant, le pays ne manque pas de potentiel dans la discipline. Cela a été prouvé à maintes reprises. En 2010, la sélection nationale avait réussi à se qualifier au championnat du monde de volleyball assis organisé la même année. Un accomplissement qui vient tout juste après leur sacre africain en 2009. Plus récemment, en 2017, le Maroc s'est adjugé la troisième place au Championnat d'Afrique Hommes de volleyball assis. Sur le plan national, des compétitions sont également organisées, sous l'égide de la fédération, à l'exemple du Championnat National et des quelques tournois et coupes régionales.

PUBLICITÉ

Malheureusement, ce sport fait toujours l'objet d'une certaine marginalisation et, encore une fois, d'un manque de visibilité. Mis à part les informations fournies par la Fédération Royale Marocaine des Sports pour Personnes Handicapées (FRMSPH), il est très peu probable de trouver quelconque renseignement sur ce sport, sur l'actualité des équipes nationales ou sur les événements. Il a même été difficile de dénicher des noms d'athlètes qui se sont démarqués dans la discipline. La documentation étant très peu abondante. Déplorable.

 

 

Légende image principale: marochandisport.ma

Vous avez aimé? Partagez :

À voir aussi sur Outdooors :

Ça pourrait t'intéresser :